Renforcer les capacités des forces de sécurité sur les techniques d’enquêtes sur les stupéfiants : tel était l’objectif d’une session de formation organisée par l’OCS en partenariat avec les ambassades des Etats-Unis, de la France au Mali; et la Minusma à l’endroit de nos forces de sécurité. C’était en début de semaine à l’hôtel de l’Amitié.

Cette session de formation a vu la participation des forces de sécurité du Mali et de la Minusma. Selon le directeur général de l’OCS, le magistrat-colonel Adama Tounkara, cette initiative vient à point nommé. Car, à l’en croire, la vision est de renforcer les capacités de l’ensemble des acteurs concourant à la lutte contre la drogue en termes d’échange et d’informations.“Il s’agit de créer un automatisme pour la coordination et la capitalisation des multiples efforts de lutte, d’inverser la tendance, pour créer ce nouveau type d’enquêteur moderne, proactif doté d’une capacité d’anticipation. Un enquêteur capable d’utiliser les techniques modernes d’investigation pour élucider les cas de trafics dont il aura connaissance”, a souligné le patron de l’OCS.

A l’en croire, il parait plus que jamais opportun de créer cette synergie entre les différents acteurs pour mieux faire face aux défis de la lutte contre la criminalité en général et du trafic de drogue en particulier qui nécessite un énorme travail d’échange d’informations et de renseignements.

“Cette coordination a l’avantage de mieux documenter les procédures avec les éléments probants permettant à la justice de rendre des décisions proportionnelles à la dimension de l’infraction. La coordination et le partage d’information avec les OCS permettront également au gouvernement de disposer de données fiables à travers des statistiques annuelles reflétant la réalité du phénomène de drogue dans notre pays”, a précisé le magistrat-colonel Adama Tounkara.Le représentant de l’ambassade des Etats-Unis à cette rencontre a également insisté sur la nécessité de cette coordination entre les différentes forces, la justice pour lutter contre le trafic des stupéfiants, la criminalité transfrontalière pour faire nos pays des Etats sûrs.  

Kassoum Théra Source: Aujourdhui-mali