Malijet.co

Tué par un engin explosif improvisé à Youwarou Le capitaine Abdel Kader Baby inhumé vendredi dernier à Sévaré

Le capitane Abdel Kader Baby, chef de la Section Exploitation à la Direction  du Génie, est décédé,  en mission commandée, le mercredi 5 juin dernier, suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé.  Né le 15 juin 1969, à Nara, fils de Almarabatou et de Brackoum Fabourou, il a été inhumé dans la soirée du vendredi 7 juin au cimetière municipal de Sévaré. Lui et ses camarades étaient en patrouille dans le cercle de Youwarou, région de Mopti.

 

Elève de la 2è promotion du Prytanée Militaire de Kati matricule 061, le Capitaine Baby fut incorporé dans l’Armée comme engagé volontaire pour 5 ans, le 1er Mars 1989 et retenu pour faire une formation spéciale P1et P2 à Kati. Il est nommé au grade de sergent à compter du 1er septembre 1989 et affecté à la 344° CSC/ 34° Bataillon Autonome du Génie pour compter du 11 septembre 1989.

En juin 1991, le jeune brave sergent rejoint l’opération BRIR jusqu’en Mai 1992. A son retour, il est admis pour suivre le certificat Inter Armée à Koulikoro, session d’Avril 1993. Le sergent est promu au grade de sergent chef le 1er Janvier.

Très attiré par les études, il est désigné pour suivre un stage en République Fédérale d’Allemagne en juin 1993. Spécialisé en Bâtiment et infrastructures Opérationnelles, il fit ses preuves à la tête des différents chantiers, ce qui lui a valu sa nomination en qualité de chef de Section Exploitation à la Direction du Génie Militaire. C’est en cette qualité qu’il avait participé aux travaux de fortification de Dioura avant d’être envoyé à Youwarou comme chef de mission. Dans le cadre de la stabilisation et de la sécurisation du Mali, feu capitaine Abdel Kader Baby a participé aux opérations « BRIR 1991« ,  » Djiguitougou 2008« .

Au firmament de sa riche carrière de sous-officier, il fut nommé aux grades de sous-lieutenant, à compter du 1er octobre 2009, puis lieutenant à compter du 1er octobre 2011, et capitaine, à partir du 1er avril 2017.

Son engagement pour le Mali lui a permis d’obtenir les médailles commémoratives de campagne en 1997 et 2008. Le jeune capitaine Abdel Kader BABY a aussi obtenu plusieurs diplômes et certificats. C’était au terme, entre autres, du Stage de perfectionnement en expertise immobilière à Bamako, en 2001, des Cours d’Application Génie au Maroc 2012, du stage de commandant de compagnie Génie en Allemagne en 2015, de stage d’officiers d’Etat major dans le domaine de la lutte contre les engins explosifs improvisés en 2017 et stage de formation de formateurs sur le déminage en 2018 au Benin.

Le défunt laisse derrière lui une veuve, deux orphelins. Lors de la levée du corps au camp militaire Sevaré, au cimetière municipal, parents, amis, frères d’armes et autorités, les cœurs serrés, ont rendu hommage à BABY mort pour la patrie, « nous effectuons le déplacement pour accompagner ce capitaine qui est mort pour défendre son pays et qui est tombé malheureusement les armes à la main. Il y en a qui tombent, il y en a qui se relèvent, ainsi va la vie. Que ceux qui vivent, continuent de se battre pour honorer ceux qui sont tombés, pour que la flamme qui brulait dans le cœur de ce capitaine puisse continuer à briller, à illuminer tous ceux qui sont encore en vie, la victoire appartient à ceux qui se battent « , a déclaré un de ses compagnons lors de la cérémonie.

Pour le représentant  du  ministre, les militaires tombés pour la défense de la patrie méritent honneur et reconnaissance. Il a par ailleurs traduit ses condoléances aux différentes familles encore inconsolables. Plus tôt, au camp militaire, l’aumônier a demandé à chacun de garder la foi,  » seule la foi nous aide à tenir dans ce monde difficile « , a-t-il dit dans son message.

Source: Correspondance particulière, Amadou A. Coulibaly depuis Mopti

Vous allez aimer lire ces articles

SIÈGE DU G5 : Les populations enfin écoutées

Journée de l’Enfant africain 2019 : Madame Keita Aminata Maiga s’indigne des tueries d’enfants

1er déjeuner de presse entre le ministre de la Communication et des acteurs de médias : Le porte-parole du Gouvernement sollicite ‘’plus de professionnalisme’’ dans le traitement des informations sur la crise du centre

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct