Tueries lors des manifestations du 10 et 11 juillet : Le juge Kassogué prend le dossier en main

Sur instruction du  Procureur général, près la Cour d’Appel de Bamako, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III, Mamadou Kassongué a laissé entendre que les enquêtes « sur les morts et blessés par armes à feu » vont commencer avec sur « la base de l’audition des victimes et des témoins ».

Vendredi 10 juillet 2020, le Mouvement M5-RFP a organisé des manifestants à Bamako, à l’interieur du pays et dans la Diaspora. Au cours de ses manifestations, il a été enregistré des morts et des blessés « par armes à feu ».

Selon le Procureur de la république près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III, Mamadou Kassongué, qui intervenait sur mercredi dernier sur l’ORTM, a affirmé que « sur la base  des faits extrêmement graves, sur instruction du Procureur Général, près la Cour d’Appel de Bamako, qui lui-même relayait les instructions du secrétaire général du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, pour le compte du ministre de la Justice, une information judiciaire a été ouverte contre X, au niveau du Tribunal de Grade instance de la Commune III, pour fait et « meurtres, coups et blessures volontaires aggravée et coups mortels ».

A ses dires, les enquêtes sont en cours au niveau du juge d’instruction du dossier. « Le juge a notamment commencé l’audition des victimes et des témoins. Par ailleurs, l’état d’évolution du dossier fera l’objet des autres communications dans le strict respect du secret de l’information », a affirmé M. Kassongué.

A ce stade, ajoute t-il, « il est prématuré de dire exactement qui a fait quoi ? C’est pourquoi, nous allons commencer l’enquête sur la base de l’audition des victimes et des témoins ». Et d’ajouter que « Les victimes peuvent nous indiqués à peu près qui a tiré sur elles, tout comme les témoins qui peuvent nous rapporter des faits qui se sont passés devant eux, sur leurs yeux dont, ils ont entendus parler ».

Le procureur a promis que les éléments de la balistique et autres vont entrer en jeux « pour pourvoir situer les responsabilités ».

Mamadou Sidibé

Arc en Ciel

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: le musicien Sidiki Diabaté accusé de menaces et violences par son ancienne compagne

Koulikoro: le maire de la commune dément l’information sur la saisie des biens de la mairie par l’INPS

Sans Tabou: une double crise financière et alimentaire

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct