URGENT: LE COUVRE-FEU N’EST PAS SYNONYME DE LA PRISON

“Bonsoir je m’appelle Mahamadou Diabate, je suis à missira en commune 2 du district de Bamako.
Ce soir il y’avait coupure d’électricité au quartier et tout à coup les policiers sont venu essayer de nous embarquer quand j’étais avec mon père dans sa boutique pour prendre de l’air. J’ai été légèrement blessé et mon Tonton aussi. Actuellement nous sommes au SCOM de Missira.


Voici mon numéro ; 73232941″
ON CONDAMNE CET ACTE BARBARE DE LA PART DE NOS PORTEURS D’UNIFORMES.
LE GROUPE KOJUGU KÈLÈBA’A DIT NON À LA BAVURE POLICIÈRE POLICIÈRE !!!

Qu’un citoyen respecte le COUVRE-FEU ou pas la police n’a aucun droit je dis bien aucun droit de l’humilier ou de lui ridiculiser.
La police travaille pour le peuple,
Payée par le peuple,
Et doit protéger le peuple.

Source: KOJUGU

Vous allez aimer lire ces articles

Lettre à Grand-père Du 24 Novembre

Vie de couple : “Ma femme est une frivole”

Conférence annuelle de l’administration pénitentiaire : Covid-19 dans les prisons débattu

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct