Malijet.co

Journée solidarité Sotelma-Malitel: 105 millions de FCFA de dons distribués

L’épouse du président de la République, Mme KEITA Aminata MAIGA, a présidé la cérémonie de remise de dons de Sotelma-Malitel. Ce geste était composé des vivres, des matériels médicaux, entre autres, pour une valeur de 105 millions de FCFA.

S’inscrivant dans le cadre du mois de la solidarité, l’événement s’est déroulé, le samedi dernier, à la Direction technique de l’opérateur historique de téléphonie. Outre l’épouse du président de la République, étaient présents le Directeur général de Sotelma-Malitel, Abdel Aziz BIDDINE ; le ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Hamadoun KONATE ainsi que la marraine de cette 25e édition du mois de la solidarité, Général Kani DIABATE.
Les représentants des structures bénéficiaires comme la pédiatrie de l’hôpital Gabriel Touré, le Centre de transfusion sanguine, l’Association des personnes handicapées ; des notabilités de Kokri, de Kignoroba étaient aussi de la partie pour réceptionner leur don. Ils ont reçu soit des vivres, des matériels médicaux, des tricycles, des ordinateurs, de réfrigérateur pour conserver le sang, des couveuses, etc. Outre ces dons, l’entreprise a réalisé également des salles de classe, un pont dans la région de Sikasso. L’ensemble du geste est évalué à 105 millions de FCFA.
Fidèle à sa tradition, pour le Directeur général de Sotelma-Malitel, le mois de la Solidarité leur rappelle la qualité exceptionnelle de certaines valeurs du Mali. En participant à la célébration du mois de la solidarité aux côtés de l’État, la Sotelma Malitel, selon son directeur, veut réaffirmer son statut d’entreprise citoyenne, sa disponibilité et sa proximité avec le peuple malien à participer à cette grande fête de la solidarité et du vivre ensemble. Sa conviction : tous ceux qui trouvent dans le besoin méritent de l’assistance, du soutien et de l’attention.
« Ceux qui n’ont pas assez à manger. Ceux à qui il manque un toit. Ceux qui ne peuvent accéder à l’éducation faute de classe ou ceux qui ne peuvent accéder aux soins faute de structures sanitaires par tout sur la planète y compris au Mali, ont besoin d’aide », a indiqué le DG de l’entreprise, tout en espérant que ces dons aideront les malades à bénéficier des meilleurs conforts de soin, des élèves de savoir pointu, des orphelins de plus de chaleur et d’humanité.
S’exprimant à cette occasion, le ministre KONATE a témoigné de l’accompagnement chaque fois manifesté par l’État malien pour le soutenir dans le cadre du mois de la Solidarité. Appréciant le geste, il a souligné que les dons touchent tous les secteurs d’avenir de notre pays. Donc, très significatif, a souligné le ministre la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté.
« On espère que ce service de la solidarité soit constant et nombreux », a-t-il plaidé.
Après la remise symbolique des dons, le porte-parole des bénéficiaires a salué et félicité Sotelma Malitel pour l’initiative.
En marge de la cérémonie, la première dame, dans une interview à la presse, s’est réjouie d’être témoin de l’événement.
« Je suis toujours contente d’être là avec la Sotelma Malitel, qui a toujours été aux côtés du Mali, qui est aussi le sponsor officiel du Comité national olympique. Aujourd’hui, je vois qu’avec les dons ils ont touché un peu à tout, il y a la santé, l’éducation, le sport… », a indiqué l’épouse du président de la République.
Puis, elle a ajouté : « Je voudrai demander aux structures de santé de prendre soin des équipements de santé offerts dont les couveuses, les réfrigérateurs de conservation du sang, nous en avons besoin au Mali. Que l’an prochain les dons qui seront reçus soient un plus et viennent renforcer ceux de cette année qui j’espère seront toujours en bon état. »
Très préoccupée par la situation que vit le Mali, Mme KEITA Aminata MAIGA a profité de l’instant pour faire parler son cœur en appelant à la paix, à l’union et à la retenue.
« Chacun à sa place au Mali, chacun est important. Nous ne faisons pas la guerre à un autre pays, c’est dans notre pays que ça se passe et je le répète, le Mali a besoin de tout le monde, le Mali doit se serrer les coudes, nous devons faire en sorte que le Mali ne disparaisse pas. Si on parle du Mali, si on est malien, c’est parce que le Mali existe. Que chacun se le mette dans la tête et qu’on aille main dans la main, soyons de bons croyants, de bons pratiquants, très sincèrement », a déclaré la présidente de l’ONG AGIR.

Par Sikou BAH

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

La Fondation Orange au chevet des veuves et des Orphelins des policiers tombés

Koulikoro-ba : L’Amicale des anciens des Ecoles offre 121 des kits aux nouveaux inscrits

MOIS DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA LUTTE CONTRE L’EXCLUSION

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct