Boubacar Koumaré sur l’affaire du CNJ : « Mossa Ag Attaher droit dans ses bottes sur sa vision et sa conviction par rapport à l’intérêt général de la jeunesse malienne »

Sur sa page Facebook, l’enseignant et l’influenceur Boubacar Koumaré s’est exprimé sur la crise au sein du Conseil national de la Jeunesse du Mali. Il a loué la bonne volonté du ministre Mossa Ag Attaher de prôner l’unité de la jeunesse malienne. Lisez son texte !

Ministère de la jeunesse et des Sports : le chef de département Mossa Ag Attaher droit dans ses bottes sur sa vision et sa conviction par rapport à l’intérêt général de la jeunesse malienne

Ce qu’il faut savoir et comprendre :

1_ Le ministre depuis sa venue prône l’unité de la jeunesse toute tendance pour mener à bien les projets qui vont avec l’intérêt général de la jeunesse malienne.

C’est dans ce cadre qu’il a donné un mois qu’il a renouvelé à deux reprises pour que le CNJ sorte de ses déchirures multiples et ses guerres de personnes mais hélas.

C’est depuis Sikasso en marge des journées du KENEDOUGOU qu’il a déclaré que la récréation était terminée!

2_ Certains ne voient pas la chose sous cet angle et veulent continuer à pérenniser cette division qui nuit à l’efficacité des actions du chef du département.

3_ le Dnj  a démissionné pour des raisons de chantage internes entre lui et le président du CNJ (je m’y attarderai pas dessus)

Rappelons que nul n’est indispensable et le Mali regorge des centaines de jeunes cadres pour le remplacer.

– L’écrasante majorité des structures du CNJ a  écrit au cabinet pour demander la tenue d’un congrès ou à défaut d’une conférence Nationale et les deux cas sont prévus par les textes de ladite structure.

– Le CNJ n’est qu’une association de jeunes parmi mille autre. Du coup aucune structure de jeunesse ne peut à elle seule prendre en otage la jeunesse malienne et l’empêcher de prospérer.

4_ le ministre tient à sa vision de l’union de la jeunesse malienne seul gage de réussite des actions et projets de son département et n’est pas prêt à se laisser faire et s’assumera selon sa vision et ses prérogatives.

Pour une fois, bon dieu il est vraiment temps de laisser un secteur de notre pays changer les choses pour l’intérêt commun.

NB : le titre et le chapô sont de notre rédaction

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Football : Frédéric Kanouté, un agent pas comme les autres !

Turquie: Fousseini Diabaté fait parler son talent !

France: La malédiction continue pour Cheick Traoré

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct