Malijet.co

Afrobasket 2017 : AIGLES, LA DECISION SE FERA A DAKAR

La sélection nationale a raté sa première sortie contre la Guinée, avant de se racheter face au Cap-Vert, lors de la deuxième journée.

Afrobasket Senior equipe national aigle mali

Pour le capitaine Mahamadou Kanté et ses coéquipiers, comme pour les autres sélections, la qualification se jouera, cette semaine, au Sénégal. Le suspense reste entier

Après leur défaite face à la Guinée 61-58, dans le match inaugural de la phase aller du Tournoi de la zone 2 qualificatif à l’Afrobasket 2017, les Aigles se sont rachetés, le samedi, en dominant 61-54 le Cap-Vert lors de la deuxième journée. Auparavant, en première heure, la Guinée avait battu le Sénégal 68-55 et signé sa deuxième victoire en autant de sorties. Pour le sélectionneur des Aigles, la victoire était impérative et ses joueurs ont répondu présents. «Après notre défaite, lors du match inaugural, l’équipe était sous pression. Elle n’avait pas droit à l’erreur aujourd’hui (samedi, ndlr), les jeunes étaient conscients de l’enjeu, ils ont fait le boulot.
On est content de la performance et surtout de la manière», a déclaré Sylvain Lautié. «Il faut féliciter les garçons qui n’ont pas tous l’habitude de jouer dans des ambiances comme ça. A un moment donné de la rencontre, je doutais de notre victoire, mais les jeunes se sont ressaisis, ont a réussi à faire le break. Je remercie les supporters et le public sportif malien pour leur soutien», ajoutera le technicien français.
Il faut avouer que le début de match a été laborieux pour le capitaine Mahamadou Kanté et ses coéquipiers en raison del’incapacité de la sélection nationale de hausser le niveau de son jeu. Manque d’engagement, des déchets techniques, inefficacité sous le cerceau : les protégés de Sylvain Lautié doivent impérativement, revoir la copie du spectacle produit pour espérer aller loin dans cet Afrobasket masculin.  En tout cas, les supporters sont restés sur leur faim, malgré la victoire contre le Cap-Vert et nombre d’entre eux se demandent si l’effectif du technicien français a le potentiel suffisant pour faire la décision, cette semaine, à Dakar. L’absence de certains cadres, notamment les expatriés, a beaucoup pesé sur le groupe et les supporters rêvent de voir des garçons comme le jeune Cheick Diallo, le premier joueur malien sélectionné par une franchise NBA depuis Soumaïla Samaké en 2000, rejoindre l’effectif dans la perspective de la phase finale de l’Afrobasket. Selon nos informations, Cheick Diallo a été contacté par la Fédération malienne de basketball (FMBB), mais le joueur a décliné la sélection, du moins pour ce qui concerne la phase éliminatoire de l’Afrobasket. Sera-t-il présent pour la phase finale si le Mali se qualifie ? Comme disent les Anglais, Wait and see !
Pour revenir aux premières sorties des Aigles, le bilan a été mi-figue mi-raisin. Face à la Guinée, lors de la première journée, les hommes du technicien Sylvain Lautié ont commencé la partie tambour battant.  Les premières minutes ont été outrageusement dominées par le capitane Mahamadou Kanté et ses coéquipiers qui remporteront les deux premiers quarts temps (19-16, 35-32).
Au retour des vestiaires, les Aigles apparaissent mal inspirés et retombent dans leurs travers. Portée par Cédric Mansaré, la Guinée en profite pour prendre l’avantage et remporter le troisième quart temps (49-43). Blessés dans leur orgueil, les Maliens se montrent plus agressifs dans le dernier quart temps et tentent d’inverser la tendance. Ils obtiennent la balle de l’égalisation à 14 secondes de la fin, mais les mains du jeune Ousmane Traoré tremblent au moment du lancer franc. Conséquence : la Guinée s’impose 61-58 et marque son retour à l’Afrobasket, après 32 ans d’absence (1985).
Après ce revers, les Aigles étaient condamnés à gagner contre le Cap-Vert pour préserver toutes leurs chances de qualification. Ils le feront avec panache, en s’imposant 61-54 au terme d’une partie qui fera vibrer la salle du Palais des sports pendant près de deux heures. En effet, les protégés de Sylvain Lautié ont dû se battre jusqu’au bout pour dicter leur loi devant une sélection capverdienne battue par le Sénégal lors de la première journée et qui voulait se relancer, à tout prix, contre le Mali.
Le premier quart temps sera remporté par le Mali (19-13), mais à la mi-temps, les deux sélections étaient à égalité (27-27). Au retour des vestiaires, les Aigles, poussés par le public venu massivement au Palais des sports, reprennent la direction des opérations et s’imposent sur le fil 43-42. Au dernier quart temps, les Capverdiens recollent au score (55-52) et bousculent les Maliens. A une minute de la fin du temps réglementaire, le match pouvait basculer d’un camp comme de l’autre. Toute la salle du Palais des sports se lève pour encourager les Aigles. En face, le Cap-Vert ne lâche rien et continue à répliquer du tac au tac. Finalement, le capitaine Mahamadou Kanté et ses coéquipiers feront la décision dans les lancers francs, s’imposant 61-54, au grand soulagement des supporters.

S. S. KAMISSOKO

 

Source: essor

Vous allez aimer lire ces articles

Bundesliga: Aubameyang nouveau meilleur buteur africain de l’histoire

Joueur Africain de l’année : Vincent Aboubakar postule

Mali : Crise au sein du football : La marche de soutien à Bavieux dispersée par les forces de l’ordre

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct