Le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT), a dénoncé les irrégularités criards qui entachent l’Assemblée Générale extraordinaire AGE) élective de la FEMAFOOT, le 26 Janvier 2020. Cette dénonciation a été faite au cours d’une conférence de presse tenue au Quartier Général du Collectif le mercredi 22 Janvier 2020. Cette conférence était coanimée par Abba Mahamane et Modibo Coulibaly elle était modérée par Boubacar Mozon Traoré. Les membres du Collectif étaient massivement représentés à cette conférence afin de dénoncer avec la dernière rigueur les violations de textes constatées.

Au cours de cette conférence, le Collectif a dénoncé quelques irrégularités graves qu’il a constatées. Ces irrégularités concernent entre autres:

1. La commission électorale:
Selon le conférence, le comité exécutif de la FEMAFOOT a mis en place des commissions ad Hoc de première instance et d’Appel pour servir de commission électorale par la décision No 006/2019-2020/CE-FEMAFOOT en date du 23 Décembre 2019. Ici il y a eu les violations des articles suivants: 73.1 commission ad hoc; article 86 indépendance de la commission électorale; article 76 des statuts relatifs à l’incompatibilité au Secrétariat Général.

2. La convocation du collège électoral:
La convocation, selon le conférencier a été faite par la lettre No 016/2019-2020/FEMAFOOT qui fixe la date de sa tenue pour le dimanche 26 Janvier 2020 et donne le nombre de délégués par membre votant. Ici les violations portent sur les articles 45.8; 45.9; 45.10 des statuts, les règlements d’application des statuts et le code électoral.

3. L’appel à candidature:
Par une lettre circulaire No 013/2019-2020/FEMAFOOT en date 19 Décembre 2019 le Comité Exécutif (CE) invite les membres à proposer des candidats pour les différentes commissions et fixe le mercredi 25 Décembre 2019 pour la limite de dépôt des candidatures. Le samedi 21 Décembre 2019, Le CE publie une lettre circulaire No 14/2019-2020/FEMAFOOT pour donner la liste des pièces du dossier à fournir. Selon le conférencier cela est contraire à l’esprit de l’article 1.3 du code électoral.

4. Le collège électoral:
La lettre circulaire No 016/2019-2020/FEMAFOOT, signée du 1er vice président, fixe le nombre de délégués par membres votant ce qui donne: Ligue régionale = trois (3) délégués; club de ligue 1 = deux (2) délégués; club de ligue 2 = deux délégués; Association membre = un (1) délégué. Ici le constat selon le conférencier est que ce quorum totalement dédié est contraire aux dispositions de l’article 28 relatif à la composition de l’Assemblée Générale spécifiquement en son article 28.1 qui stipule : “Pour les clubs professionnels 2 délégués avec 1 voix chacun des 10 premiers clubs . La publication de la liste officielle des candidats.

La lites des candidats a fait l’objet de deux publications, une première par une décision No 002/2019-2020/COM-AD HOC/FEMAFOOT du 02 Janvier 2020 portant Erratum sur la liste provisoire et la liste des candidats aux postes de membres des commissions indépendantes pour l’Assemblée Générale Extraordinaire du 26 Janvier 2020. Ces deux publications constituent une confusion totale et une violation du principe de non modification de la liste de candidature.

Il faut noter que le comité exécutif de la FEMAFOOT a été élu 29 Août 2019 mais la FEMAFOOT évolue sur certains piliers tels que la commission de discipline qui est chargée de gérer tous les litiges relatifs au championnat national et toutes les compétitions, la commission de recours qui est chargée de gérer tous les recours que n’importe quel membre pourra faire par rapport à des violations, la commission d’éthique qui est chargée de gérer les questions t’éthiques et la commission d’audite interne et de conformité qui est chargée de vérifier la conformité des actes qui seront posés par le comité exécutif.

Selon le conférencier, l’absence de ces commissions constitue un vide juridictionnel qui risque de pénaliser le football malien.

Fsanogo

Source: Autre Presse