Aïkido : Le retour aux sources de maître Abdramane Diop

«Ce stage restera dans les anales de l’aïkido malien. Les encadreurs, les dirigeants de la Fédération malienne d’aïkido, les combattants, toutes ceintures confondues, tout le monde a appris quelque chose au cours de cette session». Le secrétaire général de la Fédération malienne d’aïkido (FEMA) Maître Dramane Camara n’avait pas les mots suffisants pour exprimer sa satisfaction, après le stage de perfectionnement organisé par l’instance dirigeante de l’aïkido national, sous la houlette du Franco-Malien, Abdramane Diop.


La session a duré deux mois et regroupé toutes les catégories de ceintures du pays. «Tout le monde a été impliqué dans l’organisation du stage. La session s’est très bien déroulée et notre satisfaction est d’autant plus grande, que c’est un des nôtres, Maître Abdramane Diop qui a dirigé la session. Maître Abdramane Diop réside en France depuis plusieurs années, mais il a commencé sa carrière au Mali et a été formé au dojo Réné Canvel par deux grands Maîtres, à savoir feu Oumar Coulibaly et Maître Mamadou Coulibaly», a indiqué de son côté le 1er vice-président de la FEMA, Maître Yaya Djiré. Le stage, précisera-t-il, était axé sur les techniques de base de l’aïkido et sur l’utilisation des armes, «un domaine dans lequel nous avons encore beaucoup de choses à apprendre».
Pour Maître Abdramane Diop lui-même, le stage a été un retour aux sources, plus de dix ans après son départ du Mali. «C’est avec une grande joie que j’ai retrouvé le tatami du pays et certains de mes anciens camarades du dojo Réné Canvel. Et ce qui m’a encore fait plaisir, a souligné Maître Abdramane Diop, c’est le niveau des participants au stage. J’ai constaté que l’aïkido malien a beaucoup progressé, je suis très content du travail de la Fédération malienne d’aïkido et des encadreurs». Pour Maître Abdramane Diop, l’aïkido malien peut être «l’un des meilleurs de la sous-région ouest africaine, voire du continent». «Aujourd’hui, je peux dire que le Maroc fait partie des meilleures nations en Afrique, mais le Mali continue sur la même lancée, je suis sûr qu’on parlera de notre pays dans quelques années», a insisté le Franco-Malien, avant de monter sur le tatami pour des séances d’exhibition.
Environ 200 pratiquants d’aïkido, venus des différentes ligues affiliées à la FEMA ont participé à cette session de perfectionnement qui s’est déroulée au dojo du Camp-Para. Et lors de la cérémonie de clôture, tous les grands Maîtres de l’aïkido national présents dans la salle ont rendu hommage à Maître Abdramane Diop, avant d’inviter les stagiaires, notamment les encadreurs, à s’inspirer du parcours de l’ancien pensionnaire du dojo Réné Canvel. Pour le 1er vice-président de la FEMA, Maître Yaya Djiré, cette session de perfectionnement marque le début d’une nouvelle ère pour l’aïkido malien et les contacts ne seront plus interrompus avec Maître Abdramane Diop. Si possible, a-t-il annoncé, la fédération fera en sorte qu’il y ait au moins un stage chaque année.

Souleymane B. TOUNKARA

Source: Journal l’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Eliminatoires de la CAN junior 2021: Mamoutou Kané “Mourlé” convoque ses joueurs pour reprendre les entrainements

Le CNOSM est-il devenu le patrimoine privé d’Habib Sissoko ?

Sélection nationale U20 : Bientôt la reprise des entraînements

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct