Malijet.co

Arouna Modibo Touré, ministre de la Jeunesse et des Sports : « pour moi, l’essentiel, partout où j’ai servi, c’est de veiller à l’application correcte des textes, de développer des initiatives pour améliorer l’existant et de fixer un cap pour amorcer des changements positifs »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports résume, pour l’essentiel, la stratégie à l’origine de sa réussite partout où il est passé. C’était, dans une interview, publiée le 07 février dernier, par le quotidien national, l’Essor.

A la question de savoir, quel bilan fait-il de l’année qui vient de s’achever ? Mr Arouna Modibo Touré répond : « Le bilan de l’année 2019 est, plutôt, positif dans son ensemble. Nous avons de nombreux motifs de satisfaction. Je ne vais pas les citer tous ici ; mais la crise du football était préoccupante. Nous avons pu la résoudre, en s’écoutant entre Maliens et nous avons bénéficié, également, de l’appui des instances internationales du football ».

Les brillants résultats de nos équipes

Avant de revenir sur les résultats, pour le moins, brillants de nos différentes équipes dans différentes disciplines. A l’intérieur, comme à l’extérieur du pays.
« Les résultats brillants de nos différentes équipes de basketball sont, aussi, une source de joie et de fierté pour tout le peuple malien.
Aussi, le ministre de la Jeunesse et des Sports se réjouit, au passage, du ministre de l’Economie et des Finances qui a « mis à disposition des ressources financières importantes pour résoudre et liquider les problèmes de primes destinées aux sportifs ».
Dorénavant, ajoute-t-il, il s’agit de gérer ces ressources financières de façon rigoureuse et transparente. Car, poursuit-il, l’Etat seul ne pourra continuer à les supporter.

Hamane Niang à la tête de Fiba-monde

Parlant de l’évènement qui l’a, le plus marqué, au cours de l’année écoulée, il rappelle : « Quand des acteurs du football, qui se sont regardés, en chiens de faïence, pendant quatre ans, se retrouvent, acceptent d’enterrer la hache de guerre pour sauver l’essentiel et faire revivre le football dans nos stades, il n’y a pas plus gratifiant que cela ».
Outre les résultats engrangés par nos différentes équipes, tant en football qu’en basketball, Arouna Modibo Touré cite l’élection d’un fils du pays, en la personne de Hamane Niang, à la tête de FIBA-Monde. Un évènement historique.

Les mérites du Chef de l’Etat et du Premier ministre

S’agissant de son mérite dans la résolution de la crise du football malien et des résultats qui s’en sont suivis, le ministre de la Jeunesse et des Sports assure : « Le gros du mérite revient aux plus hautes autorités, notamment, le président de la République, son excellence Ibrahim Boubacar Keïta et le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, qui ont fait de cette sortie de crise un défi majeur à relever, surtout en portant leur choix sur ma modeste personne pour diriger ce département ».
Parlant du prochain CHAN (Championnat d’Afrique des Nations) prévu à Yaoundé, au Cameroun, Arouna Modibo Touré rassure le public sportif malien : « Comme pour les autres compétitions, le département de la Jeunesse et des Sports ne ménagera aucun effort pour assurer la prise en charge de l’équipe nationale A, conformément, au programme de travail du sélectionneur national en accord avec la fédération malienne de football ».

Oumar Babi

Source: Canard Déchainé

 

Vous allez aimer lire ces articles

Football: La liste officielle des 18 joueuses sélectionnées pour la coupe UFOA-A

Football: Adama Traoré « Malouda » s’offre un but somptueux, son premier avec Al Adalh

CHAN 2020 : Un groupe de haut niveau pour le Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct