Surprises par le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro, lors de la première journée, les championnes du Mali en titre ont bien réagi, en battant l’AS Police 65-54 dans le choc au sommet de la deuxième journée.

Du spectacle et du suspense, le public du Palais des sports Salamatou Maïga s’est régalé à l’occasion de la deuxième journée du championnat national qui s’est disputé le week-end. Le match vedette a mis aux prises les formations féminines du Djoliba et de l’AS Police, respectivement championnes et vice-championnes de l’exercice écoulé. Le duel promettait du spectacle et les spectateurs n’ont pas été déçus.
En effet, il a fallu attendre les dernières secondes de la rencontre pour voir le Djoliba s’imposer d’une courte tête (65-64) et empocher les points de la victoire de ce grand classique du basket national. C’est dire que le choc de la deuxième journée a tenu toutes ses promesses et fait vibrer le public du Palais des sports. Grâce à ce succès, les protégées du technicien Amara Traoré reprennent la bonne direction et se rachètent de leur défaite de la première journée face au Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (37-47).
Les Policières sont passées tout près de l’exploit, samedi face aux Rouges puisqu’elles menaient avec 8 points d’avance à l’entame du troisième quart temps (33-25). Malheureusement pour les supporters de l’AS Police, les filles de Souleymane Kanouté ont craqué dans le dernier acte pour finalement s’incliner 64-65. L’ailière Kadiatou Traoré s’est illustrée avec 14 points, mais cela n’a pas suffi pour mener les siennes au succès, surtout qu’en face Mariam Dramé a bien répondu, en inscrivant 17 points.

Founé Sissoko (ici en action) a été co-meilleure marqueuse du match avec 17 points

La joueuse du Djoliba a d’ailleurs terminé co-meilleure marqueuse de la rencontre. Pour les Rouges, tout s’est joué dans le dernier quart temps. Jusque-là, c’est l’AS Police qui faisait la course en tête et qui s’acheminait vers la victoire. Mais dès l’entame de l’ultime quart temps, les championnes du Mali ont appuyé sur les champignons et commencé à grignoter les points. Elles ont réduit l’écart petit à petit et à quatre minutes du terme de la partie, elles n’avaient plus qu’un panier de retard (58-56). Dans la foulée, l’internationale Aminata Traoré a remis les pendules à l’heure pour les siennes (58-58). Un autre match venait de commencer pour le Djoliba, les supporters laissaient éclater leur joie dans les gradins et entonnaient des chansons à la gloire de leurs couleurs. Avec un shoot à distance, Mariam Dramé permettra aux Rouges de passer devant pour la première fois depuis le début du match (61-58). Founé Sissoko portera le score à 62-58, en marquant un lancer franc. Le coup de grâce ? Pas du tout, puisque Aïssata B. Maïga a relancé les débats en inscrivant deux shoots à trois points dans la foulée. L’AS Police est repassée devant dans une salle du Palais des sports en ébullition (64-62). Tout était alors possible pour les deux formations, sauf que dans les ultimes secondes de la rencontre, l’intenable Mariam Dramé s’est mise à nouveau en exergue en plantant un panier à trois points pour les Rouges (65-64). Cette fois, le match était plié, le Djoliba ne lâchera plus prise et s’impose d’une courte tête.
à l’instar du Djoliba, le Stade malien a également fait une bonne opération, en allant s’imposer à Koulikoro 70-56 face au Centre Bintou Dembélé (CBD). Vendredi en match inaugural de cette deuxième journée, Attar club de Kidal avait dominé le Réal (71-50), alors que l’Usfas a mordu la poussière devant la Commune VI (56-49). Sur le tableau masculin, l’AS Police avec son coach Moussa Sogoré a dicté sa loi au Réal du technicien Zoumana Coulibaly (74-64). Attar club de Kidal et le Centre Bintou Dembélé (CBD) se sont imposés, respectivement face à l’AS Mandé (66-61) et au Centre de référence de basket (CRB), 46-38.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Source: Journal l’Essor-Mali