Le deuxième tour des éliminatoires zone Afrique pour la Coupe du monde FIBA 2019 débute aujourd’hui, avec 12 nations à la lutte pour décrocher une des cinq places en jeu pour la compétition en Chine. En effet du 14 au 16 septembre, Radès (Tunisie) et Lagos (Nigeria) seront les centres d’intérêts de tous ceux qui suivent le basket-ball africain. Logés dans le groupe F, en compagnie du Sénégal, de la Centrafrique, du Rwanda, de la Côte d’Ivoire et du Nigeria, les Aigles du Mali sont déjà au Nigeria et feront leur entrée en lice aujourd’hui face aux Bamaras de la République centrafricaine.

Le match se disputera à 15h GMT dans la salle stadium national de Lagos. Après la Centrafrique, la sélection nationale se frottera, demain samedi, au Sénégal, avant d’affronter la Côte d’Ivoire, dimanche. Comme toutes les équipes présentes au Nigeria, la sélection nationale, n’a qu’un seul objectif, tenter de décrocher une qualification pour la Coupe du monde 2019 qui se disputera en Chine.
La tâche s’annonce compliquée pour les hommes du technicien Rémi Giuitta mais le capitaine Mahamadou Kanté (1m90 pour 92kg) est confiant et pense que les Aigles gardent intactes leurs chances de qualification. «Il n’y a aucune équipe dans notre poule qui viendra faire du tourisme au Nigéria, il faut avoir un moral d’acier, ne pas simplifier les adversaires. Aucune sélection nationale n’aimerait se faire éliminer à cette étape de la compétition. Si on veut se qualifier, il faudra qu’on bosse comme des malades et qu’on reste concentré», a martelé l’international malien.
Deuxième meilleur marqueur de la sélection malienne à l’Afrobasket 2017 avec une moyenne de 13.7 points par match, Mahamadou Kanté est connu pour avoir inscrit le panier à trois points de la victoire qui a départagé le Mali et l’Ouganda pendant la première fenêtre des qualifications du Mondial (79-76). Capitaine des Aigles depuis trois ans, le meneur et ses coéquipiers ont fait 10 jours de stage en France à Fos-sur-Mer, avant de rejoindre le Nigeria.
Pour cette deuxième fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde, Chine 2019, l’équipe du Mali a reçu un renfort de taille. En effet, le sélectionneur Rémi Giuitta a convoqué Drake Reed (31 ans – 1,94m) un américain d’origine malienne qui évolue en Pro B avec l’ALM Evreux (Amicale laïque de la Madeleine) pour cette seconde phase des éliminatoires. Chaque pays a disputé 6 matches jusqu’à présent, mais seuls le Nigeria et la Tunisie sont encore invaincus.
A Tunis, la Tunisie accueillera la première manche du Groupe E. Crédités d’un parcours sans faute, les Aigles de Carthage (6 victoires en autant de matches) seront les grandissimes favoris de la compétition. Mais les Tunisiens prendront-t-ils le meilleur sur l’Angola, le Maroc et l’Égypte ? Il est prématuré de répondre à cette question, mais pour espérer poursuivre leur série, les locaux devront afficher leur meilleur visage face notamment à l’énergique Maroc. Il y a aussi l’Angola. La dernière fois que la Tunisie a affronté l’Angola, pourtant chez elle devant ses fans, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, puisque ce sont les Angolais qui se sont imposés pour atteindre la finale du FIBA Afrobasket 2015.
Toujours dans le Groupe E, le Cameroun se profile comme un candidat légitime pour une qualification pour sa toute première compétition mondiale. Alignant une équipe mêlant avantageusement quelques joueurs évoluant au pays à un important contingent de basketteurs jouant à l’étranger, le Cameroun semble suffisamment armé pour assumer son statut d’un des favoris du groupe.
A noter que les pays hôtes de la seconde manche des Groupes E et F qui se disputera du 30 novembre au 2 décembre, n’ont pas encore été déterminés. A l’issue de ces deux tournois, les deux meilleures équipes de chaque groupe, ainsi que la meilleure troisième, se qualifieront pour la Coupe du monde FIBA, Chine 2019. Pour la première fois, la phase finale regroupera 32 nations.
Seïbou S.
KAMISSOKO

Aujourd’hui au stadium de Lagos
15h : Centrafrique-Mali
Samedi 15 septembre
15h : Mali-Sénégal
Dimanche 16 septembre
15h : Mali-Côte d’Ivoire

L’Essor