CAN Mali 2002: Encore une 4è place mais un accroissement des infrastructures sportives et urbaines

Huit ans après Tunis 94, les Aigles du Mali retrouvent la Coupe d’Afrique des Nations de football  par l’organisation de cette 23è édition. Les Aigles échouent au pied du podium mais le Mali se dote d’importantes infrastructures sportives et d’aménagements urbains dans quatre capitales régionales (Kayes, Sikasso, Segou et Mopti).

 

Cette fois-ci, le rassemblement des footballeurs du continent africain a lieu à domicile. Logés dans la poule A, les partenaires de Soumaïla Coulibaly ont pour adversaires, les Super Eagles du Nigéria (finalistes de l’édition précédente), les Fennecs d’Algérie et les Leone stars du Libéria, emmenés par la star Georges Weah.

La rencontre inaugurale les oppose au Libéria, le 19 Janvier 2002 au Stade du 26 Mars, inauguré trois mois plutôt. Après un quart d’heure de jeu, l’arrière latéral Abdoulaye Camara dit Bako se blesse et cède sa place à Adama Diakité dit Dane. A quelques secondes du coup de sifflet de l’arbitre libyen (pour la mi-temps), Abdel Hakim Shelmani, les libériens ouvrent le score par Georges Weah, qui reprend de la tête une balle en corner.

A la reprise, les Aigles posent le pied sur la balle et bousculent leurs adversaires. Henry Kaspersack incorpore Mahamadou Dissa et Dramane Coulibaly ‘’Scifo’’ en lieu et place de Soumaïla Coulibaly et Djibril Sidibé. A la 87èmeminute, alors qu’une bonne partie du public commence à vider les tribunes, Seydou Keïta trompe le portier libérien Crayton, d’un tir de 25 mètres.

Ce match nul, doublé de la victoire du Nigéria sur l’Algérie, pousse les Aigles à se surpasser lors de la seconde journée contre les Super Eagles.

Face aux expérimentés Nigérians, les Aigles concèdent le nul blanc 0-0, au terme d’un match épique. Un second nul, qui les contraint à une victoire face aux protégés de Rabah Madjer.

D’entrée de jeu, les maliens privent leurs adversaires de ballon et trouvent la faille dès la 18èmeminute par Mamadou Bagayoko qui reprend un centre de Daouda Diakité 1-0. Six minutes plus tard, Bassala Touré, l’unique rescapé malien de la CAN 1994, corse l’addition, 2-0. Timorés, les Fennecs pataugent et passent à côté du pire à la fin de la première période, lorsque, sur un duel, Tasfaout tombe sur la nuque et s’évanouit. L’arbitre Lim Kee Chong, proche de l’action, fait signe aux soigneurs de pénétrer sur l’aire de jeu. Finalement, le milieu de terrain Guingampais, est transporté en ambulance à l’hôpital et se remet de son choc, grâce à la promptitude du corps médical.

En seconde période, le score ne change pas. Les maliens se qualifient pour les quarts de finale et se déplacent à Kayes (compte tenu de leur deuxième place), pour y rencontrer l’Afrique du Sud.

Ce match contre les Bafana Bafana est équilibré jusqu’à l’heure de jeu. C’est ce moment que choisi Bassala Touré pour effectuer un raid solitaire, et battre le portier Vonk 0-1. Les Sud-africains (qualifiés pour le mondial de la même année), ne se laissent pas impressionner et passent par deux fois à côté de l’égalisation par Zuma et Bartlett. Au moment où le public Kayesien s’attend au coup de sifflet final de l’espagnol Arturo DaudenIbanez, Dramane Coulibaly ‘’Scifo’’ aggrave le score 0-2 et délivre tout un peuple. En trois participations, les aigles se qualifient en autant de fois, pour les demi-finales de la coupe d’Afrique des nations.

Au menu de cette demi-finale, les Lions indomptables du Cameroun, vainqueurs de la précédente CAN. Visiblement plus expérimentés, les camerounais laissent l’initiative du jeu aux maliens, tout en verrouillant leur arrière garde. A la 39èmeminute, Pius Ndiefi débordent sur le flanc droit malien et adresse un centre en retrait à Salomon Olembé qui ouvre le score 0-1. Six minutes plus tard, bis répétita placent. Débordement de Ndiefi, centre en retrait et doublé d’Olembé 0-2.

En plus d’être menés, les Aigles perdent Boubacar Diarra ‘’Becken’’ et Daouda Diakité sur blessure, qui sont remplacés à la mi-temps par Samba Diawara et Vincent Doukantié. Les choses ne s’arrangent pas pour autant pour eux, puisqu’ils n’arrivent pas à inquiéter le portier Alioum Boukar et son axe central défensif composé de Rigobert Song et Raymond Kalla. Le coup de grâce leur sera donné sous la forme d’un troisième but, par Marc Vivien Foé à la 84èmeminute 0-3.

Après ce revers, il faut trouver les ressources mentales et physiques nécessaires, pour décrocher la médaille de bronze, face au Nigéria, défait par le Sénégal dans la première demi-finale. Ce match appelé « petite finale », se joue au stade Baréma Bocoum de Mopti. Malgré un jeu séduisant, les Aigles ne se montrent pas tranchants en attaque. Ils encaissent contre le cours du jeu, un but à la 29ème minute1-0, de l’attaquant Yakubu Aiyegbeni. Sur cette action, le dernier rempart Mahamadou Sidibé ‘’Maha’’ se blesse et est remplacé par Karamoko Keïta dit Sory. Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final du Libyen Shelmani. Comme en 1994, ils terminent à la 4ème place.  De l’avis de nombreux observateurs, l’équipe du Mali, avec une moyenne d’âge de 23 ans et un jeu séduisant, est promise à un bel avenir.

Les 22 Aigles du Mali

Mahamadou Sidibé Dit Maha

Karomoko Keïta dit Sory

Abdoulaye Diakité

Abdoulaye Camara dit Bako

Daouda Diakité

Fousseyni Diawara

Adama Diakité dit Dane

Samba Diawara

Boubacar Diarra dit Becken

Adama Coulibaly dit Police

Vincent Doukantié

Djibril Sidibé

David Coulibaly

Aboubacar Sidiki Haïdara dit Baba Kalapo

Mahamadou Diarra dit Djila

Seydou Keïta dit Seydoublen

Soumaila Coulibaly

Bassala Touré

Dramane Coulibaly dit Scifo

Cheick Oumar Dabo

Mahamadou Dissa

Mamadou Bagayoko

Entraîneur principal :Henry Kaspercsack

Entraîneur adjoint :Cheick Fantamady Diallo

Mohamed SOUMARE

Source : L’Analyste

Vous allez aimer lire ces articles

Toulouse │ Ce que l’on sait de la mort de CHRISTOPHER, le frère de Serge AURIER, tué par balle

Nassira Traoré : « Le Mali remportera une nouvelle coupe »

France : Rominigue Kouamé N’Guessan reste à Troyes

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct