En prélude à la première sortie des Aigles du Mali au compte de la CAN U23, le chef de la délégation du Mali en Egypte a rencontré la communauté malienne vivante dans ce pays pour dégager ensemble des stratégies afin de réussir la mobilisation derrière les Aigles au stadium de Caire. C’était le jeudi 7 novembre, dans l’après-midi dans la salle de réunion de l’Ambassade d’Egypte au Mali.

Cela est devenu une tradition pour chaque responsable de délégation du ministère de la Jeunesse et des Sports. Celle de rencontrer la communauté vivante dans le pays d’accueil d’un évènement sportif. Cela afin de rendre possible sa mobilisation derrière l’équipe nationale du Mali. Eu égard à la réussite de cette dynamique lors de la dernière CAN, tenue en Egypte, le chef de la délégation qui accompagne l’équipe nationale des U23, Moustapha Diawara, a tenu à rencontrer les responsables des Maliens vivants dans la capitale égyptienne. Il s’agissait d’une part de les remercier au nom du ministre de la Jeunesse et des Sports pour leur présence visible lors des différentes sorties des Aigles du Mali et d’autre part, les exhorter à rééditer la même mobilisation derrière les U23 pour cette phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de leur catégorie.

Aly Diallo, le président de cette communauté des Maliens, composée majoritairement des étudiants, s’est réjoui de cette démarche qui donne la preuve que les autorités maliennes accordent de l’importance à leurs ressortissants. Cependant, après avoir évoqué les difficultés rencontrées lors de la CAN passée, il a évoqué les conditions précaires dans lesquelles ses compatriotes vivent sur la terre égyptienne. Or, selon lui, pour réussir la mobilisation il faut un minimum de condition relative à l’acquisition des tickets d’accès mais aussi aux moyens de déplacement pour faire rallier tous les supporteurs vers le stade de la compétition.

Dans le même d’ordre d’idées, Mme Kéita M’Barké Diallo, conseillère à l’ambassade chargée de la communauté malienne d’Egypte, dira que leur institution diplomatique n’ayant pas été informée officiellement par le département des Sports, de la tenue de cet évènement, il serait difficile de pouvoir ordonner une quelconque dépense des fonds de l’ambassade.

Après un tour de table, ayant permis aux uns et aux autres d’avancer des idées et balayer des handicaps, le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports a fait savoir que le laps de temps entre la qualification des Aigles et le début de la compétition ne pouvait pas permettre de pouvoir régler tous les problèmes.

« Vous êtes des Maliens, c’est l’équipe nationale du Mali qui joue chez-vous, il est inadmissible que vous ne puissiez pas jouer votre partition. Ne serait-ce qu’en sortant massivement afin que le drapeau du Mali puisse flotter dans les tribunes » a déclaré M. Diawara.

Séance tenante pour juguler le problème des billets, la réunion a décidé d’ouvrir une cagnotte où chaque participant, notamment tous les conseillers de l’ambassade et le représentant du ministre ont mis quelque chose.
Visiblement heureux de ce dénuement, le responsable des Maliens vivants en Egypte a promis de tout faire pour réussir la mobilisation afin de donner de la voix à cette équipe malienne, composée majoritairement des jeunes joueurs. Cela durant toute la compétition.

A noter que cette réunion a été présidée par le représentant de l’ambassadeur du Mali en Egypte, M. Demba Koné (conseiller chargé des affaires) en présence de ses collègues Arouna Samaké, Mme Kéita M’Barké Diallo et Mme Traoré Rokia Traoré.

CCOM/ MJS

Ministère de la Jeunesse et des Sports