Malijet.co

Championnat national de basket-ball : Attar Club, la mauvaise passe

Les joueuses de Kidal ont subi leur troisième défaite de rang, en s’inclinant lourdement 63-95, face au Stade malien, mardi au Palais des sports Salamatou Maïga.

Attar club est mal en point. La formation kidaloise a concédé, mardi, sa troisième défaite consécutive, en s’inclinant lourdement 63-95 face au Stade malien. Les joueuses de Kidal n’ont jamais existé dans cette confrontation que nombre d’observateurs avaient présenté comme l’une des affiches de la 6è journée du championnat. En atteste le score de la rencontre : 95-63, soit 32 points de différence. Une véritable correction pour Attar club, dont la défense a pris l’eau dès le premier quart temps remporté 33-17 par le Stade malien (26 points d’écart). Dès lors, on savait que la partie allait être cauchemardesque pour les joueuses du technicien Moussa Cissé qui, disons-le sans ambages, sont loin de leur niveau de l’exercice écoulé. Au deuxième quart, les Kidaloises réduisent l’écart à 16 points (37-53), mais au retour des vestiaires, l’équipe va complètement sombrer face à Assétou Sissoko (meilleure marqueuse de la partie, avec 28 points, contre 24 pour sa coéquipière, Djénéba Bah) et consorts.
«Malgré la défaite, je félicite mes joueuses, elles ont mouillé le maillot. Je n’ai fait que deux jours d’entraînement avec l’équipe. Je peux même dire un jour, parce que près de la moitié du groupe était absente, lors de la première séance. Les joueuses ont fait ce qu’elles devaient faire mais en face il y avait un grand Stade malien», a réagi l’entraîneur d’Attar club, Moussa Cissé. «Nous allons continuer à travailler pour améliorer le niveau de l’équipe. Rien n’est joué pour le moment, parce que c’est seulement la phase aller du championnat. Je suis convaincu que les filles vont relever la tête et atteindre l’objectif majeur de la saison qui est le maintien dans l’élite», a ajouté le technicien.

Dans le camp adverse, l’entraîneur Sory Diakité ne boude pas son plaisir, après la démonstration faite par ses joueuses, mais pour lui, il faut déjà oublier ce match et se concentrer sur les prochaines journées. «Les filles ont bien joué sur le plan offensif et défensif. Certes, nous sommes à notre 6è victoire en autant de sorties, mais rien n’est encore fait. Ce n’est que la phase aller, après il y aura la phase retour, le carré d’as et les play-offs. Il faut continuer sur la même lancée, tout en gardant les pieds sur terre», a commenté le technicien stadiste, avant de se projeter vers le grand choc de la prochaine journée contre le Djoliba. «Lors de la prochaine journée, nous jouerons contre le Djoliba. C’est un match très important qui sera un test grandeur nature pour nous. Le Djoliba est champion du Mali en titre et fait partie des favoris de la compétition. C’est un grand challenge pour nous», soulignera Sory Diakité.
Sur le tableau masculin, deux rencontres se sont disputées. L’AS Police a dicté sa loi à l’AS Mandé (73-49), alors que Attar club de Kidal a dominé le Centre Bintou Dembélé (92-74).
Les autres matches de cette 6è journée étaient prévus hier, mais ont été reportés à une date ultérieure, suite la décision du gouvernement de suspendre toutes les activités sportives et les regroupements de personnes, pendant trois semaines, en raison de la pandémie du coronavirus.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Source: Journal L’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Coronavirus : Les terrains d’entraînement nostalgiques des joueurs

Stade malien de Bamako : Me Boubacar Karamoko reste président jusqu’à nouvel ordre

Fin de Mandat de Me Boubacar Karamoko Coulibaly : Le Stade malien de Bamako au bord de l’implosion

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct