Championnat national : Reprendra, reprendra pas…

Le championnat national 2019-2020 qui est arrêté depuis mars pour cause de crise sanitaire, va-t-il reprendre le 21 août comme acté par la Fédération malienne de football ? La question mérite d’être posée, après la décision du Collectif des clubs et ligues majoritaires (CLCM-Femafoot) de ne pas participer à la compétition. L’annonce a été faite, hier à la faveur d’une conférence de presse que les responsables du CLCM ont animé au Quartier général du collectif sis à Hamdallaye ACI.

 

Quatre responsables du Collectif étaient face aux journalistes : Moussa Konaté, Modibo Coulibaly, Abba Mahamane et Boubacar Monzon Traoré. D’entrée de jeu, le président du COB, Moussa Konaté a dénoncé «le manque de courtoisie des membres du comité exécutif de la Femafoot parce que du début de la maladie à coronavirus jusqu’à ce jour (hier), ils ne nous ont pas consultés une seule fois pour discuter des problèmes de notre football. C’est inadmissible quand on sait que nous sommes des acteurs majeurs du football». Et Moussa Konaté d’enfoncer : «Nous n’avons jamais été également associés à la décision de reprise du championnat national. Nous estimons que nous avons notre mot à dire et nous jugeons que cette décision devait être une décision collégiale avec l’accord de tous les acteurs du football.

Comme cela n’a pas été le cas, nous avons décidé de ne pas participer au championnat pour plusieurs raisons». Le président du COB évoquera le fait que «la pandémie n’est pas complétement maîtrisée, l’état de précarité de nos installations sportives et les moyens mineurs que nous avons sur le plan financier». Les mesures sanitaires ne se résument pas au lavage des mains au savon, au port du masque, au gel hydroalcoolique.

«Nous pensons objectivement, qu’ils n’ont pas les moyens pour faire respecter ces mesures barrières», a estimé le premier responsable des Verts qui a suggéré plutôt à la Femafoot de mettre une croix sur la saison et de commencer à préparer l’exercice 2020-2021. «Si le comité exécutif joue le reste du championnat sans nous, complètera Moussa Konaté, nous ferons le constat et nous nous plaindrons là où il faut, nous avons cette possibilité».

Le secrétaire général du Djoliba, Modibo Coulibaly, insistera pour sa part sur le timing, expliquant que les équipes n’ont que trois semaines pour se préparer, alors qu’elles sont restées au repos forcé pendant cinq mois. «La Fédération, après cinq mois d’arrêt, ne donne que trois semaines aux équipes pour la mise en jambes. Pour les pays européens qui ont repris, ils se sont d’abord concertés avant de communiquer les dates de reprise.

C’est comme ça qu’ils ont décidé de porter le nombre de changements à cinq au lieu de trois. à aucun moment, le Collectif des ligues et clubs majoritaires de la fédération n’a été approché par l’équipe actuelle du Comité exécutif», a fustigé Modibo Coulibaly.

Boubacar THIERO

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Sadio Mané: ” Thiago Alcantara, Diogo Jota et Tsimikas nous mèneront à un autre niveau”

Football: Deux matchs amicaux contre le Ghana et l’Iran pour les Aigles

Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) : Le Musée olympique du Mali et le siège de l’Académie nationale olympique du Mali officiellement inaugurés !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct