La présidente du Comité de normalisation de la Fédération malienne de football, Mme Daou Fatoumata Guindo dite Mimi, aura beaucoup de regret en quittant son poste. En 20 mois seulement, cette dame aurait empoché plus de 120 millions de nos francs puisque, selon nos informations, elle était payée chaque à plus de 6 millions de Fcfa. Sans compter les autres avantages comme les primes de voyage et autres.

Les autres membres du Comité de normalisation ont également eu leur part. Puisque, selon nos informations, chaque membre touchait au moins 3 millions de Fcfa par mois. Ce qui fait un total de 60 millions de nos francs.  Il s’agit de Me Mamadou Gaoussou Diarra, Mahamadou Samaké dit Sam, Me Youssouf Diallo et Losény Bengaly.

En tout cas, les membres du Comité de normalisation étaient tous payés par la Fifa.                                  El Hadj A.B. HAIDARA

 

Les auditeurs fouillent dans les comptes de la Femafoot !

Selon des sources généralement bien informées, la Fifa aurait exigé un audit sur la gestion du Comité de normalisation de la Fédération malienne de football avant de passer le témoin au nouveau Comité Exécutif dirigé par Mamoutou Touré dit Bavieux. Il s’agit de fouiller dans les comptes sur les 20 mois de l’exercice de Mme Daou Fatoumata Guindo dit Mimi. Voilà pourquoi la passation de service entre la présidente du Conor et le nouveau président de la Femafoot a pris du temps.

Apparemment, c’est très chaud puisque Mimi n’avait jamais imaginé que Mamoutou Touré dit Bavieux allait devenir président de la Fédération.

En tout cas, chacun a son tour chez le coiffeur. On se rappelle que la présidente du Conor avait exigé à plusieurs reprises des audits sur la gestion de l’ex-président de la Fédération malienne de football, l’Inspecteur général de police, Boubacar Baba Diarra. Une manière de tenter de ternir l’image de ce grand homme, qui a servi son pays avec dignité et respect.

El Hadj A.B.HAIDARA

 

Source:  Aujourd’hui-Mali