Coupe d’escrime du président du CNOS : Abdoul Kafar Kané et Alima Dembélé prennent leur revanche

La troisième a été la bonne pour Abdoul Kafa Kané. Battu deux fois en finale par son coéquipier de l’équipe nationale, Mahamadou Samaké, le tireur (escrimeur) de Titans escrime club de Djélibougou a pris cette fois sa revanche sur son grand rival, battu 15-14, au terme d’un combat qui restera comme l’un des plus relevés de l’histoire des confrontations entre les deux escrimeurs.

 

Pourtant, la partie avait mal commencé pour Abdoul Kafar Kané, mené 8-2, après la première partie du combat. Mais à la reprise et alors que les supporters de Mahamadou Samaké jubilaient et voyaient déjà le sociétaire de l’Escrime club du centre Olympafrica (ECO) réaliser le triplé, Abdoul Kafar Kané se révolta.

Il commença à grignoter les points, petit à petit pour réduire l’écart à 4 puis à 2, avant d’égaliser à 11-11. S’en suivra un long bras de fer entre les deux internationaux qui répliquaient du tic au tac, à la grande joie des spectateurs présents dans l’enceinte du Palais des sports Salamatou Maïga, mais aussi à l’extérieur où des passants faisaient le pied de grue aux grillages et regardaient la finale d’un œil curieux.

À 13-13, la tension monte d’un cran : les spectateurs s’agitent et scandent le nom des deux combattants. La pression est à son comble, mais contrairement à son adversaire, Mahamadou Samaké semble imperturbable. Pour la énième fois, il reprend l’avantage au tableau d’affichage pour mener 14-13. Il n’avait plus qu’à marquer une touche pour être sacré, mais Abdoul Kafar Kané ne l’entendait pas de cette oreille.

Il égalise à 14-14 et relance le suspense à la grande joie de ses supporters. On connaît la suite : à la reprise, le sociétaire de Titans escrime club marque le coup décisif et s’impose au finish 15-14. Abdoul Kafar Kané ôte alors son casque, s’agenouille sur la piste, avant de lancer un grand cri de joie qui résonnera jusqu’à l’extérieur de l’enceinte du Palais des sports. Une belle revanche pour le jeune international qui avait déjà annoncé la couleur en demi-finale, face à un autre cador de l’escrime nationale, Boubacar Ballo, également battu sur le score de 15-14. La troisième place du tournoi est revenue à Boubacar Ballo de l’escrime club du centre Olympafrica et son coéquipier, Yacouba Sylla.

Sur le tableau féminin également, la finale entre Alima Dembélé et sa sœur cadette Aïchata Dembélé était un remake de celle de la coupe Sotelma-Malitel qui avait tourné à l’avantage de la deuxième. Cette fois, la multiple championne du Mali a déroulé face à Aïchata Dembélé, étrillée sur le score sans appel de 15-6. Alima Dembélé a fait la course en tête durant tout le combat et n’a jamais été inquiétée par sa sœur cadette et coéquipière du Palais des sports.

La troisième place du tableau féminin est revenue à Awa Kanté de Titans escrime club et Aïchata Sidibé, sociétaire de l’Escrime club du Palais des sports. Au total 37 combattants, dont 18 filles ont participé à cette 8è édition de la Coupe du président du Comité national olympique et sportif (CNOS), Habib Sissoko. À l’issue des deux finales qui ont marqué la fin de la compétition, le président de la Fédération malienne d’escrime (FME) a salué le bon déroulement de la compétition et félicité les athlètes pour leur prestation.

«C’est un sentiment de joie et d’espoirs qui m’anime après cette 8è édition de la Coupe du président du Comité national olympique et sportif. Une fois encore, les athlètes ont laissé de bonnes impressions qui prouvent les progrès réalisés par l’escrime de notre pays et qui nous donnent de réels espoirs pour les prochains Championnats d’Afrique qui sont qualificatifs des Jeux olympiques de Tokyo 2021.

En toute sincérité, je pense que le Mali a de bonnes chances de se qualifier pour les Jeux olympiques cette année», a déclaré Abdoul Wahab Zoromé, avant d’adresser ses remerciements au président du CNOS, Habib Sissoko pour «son soutien et son accompagnement qui n’ont jamais fait défaut au sport malien, en général et à l’escrime, en particulier». Le dernier acte de cette 8è édition de la Coupe du président du CNOS a été la prestation de l’artiste Michelle Kaniba.

Trois rendez-vous attendent encore les athlètes avant la fin de l’année : les Coupes des Gouverneurs de Ségou et Sikasso et le Championnat national.

Souleymane B. TOUNKARA

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Afrobasket U18 Filles et Garçons, Egypte 2020 : Le Mali sur deux fronts pour défendre ses titres de champion

Que sont-ils devenus … Nana Kadidia Théra : Gazelle du Stade malien et “Femme célèbre” du Mali

1ère édition du forum national des athlètes du Mali : Créer un véritable cadre d’échange et de rencontre pour les athlètes maliens

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct