Malijet.co

Coupe du monde féminine : LE NIGERIA ET L’AFRIQUE DU SUD BATTUS D’ENTRéE

Le Mondial féminin a mal démarré pour le Nigeria et l’Afrique du Sud. En effet, les deux finalistes de la dernière CAN-féminine, Ghana 2018 ont raté, chacun, leur entrée en matière, s’inclinant, respectivement face à la Norvège (0-3) et l’Espagne (1-3). Le Nigeria, 11 fois vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations, n’a pratiquement pas existé contre les Norvégiennes et doit impérativement réagir, demain contre la Corée du Sud, au risque de faire déjà ses valises.


Les Sud Coréennes qui ont également perdu leur premier match contre la France (défaite 4-0) sont dans la même situation : elles ont besoin au moins d’un résultat nul pour continuer d’y croire. S’il y a une joueuse à surveiller pour la capitaine nigériane, Evelyn Nwabuoku et ses co-équipières, c’est l’internationale Ji So-Yun qui évolue à Chelsea. Transférée chez les Blues en 2014 et première Sud-Coréenne à avoir joué en Premier league, elle a été, dès sa première saison en Angleterre, désignée joueuse de l’année.
Après la défaite contre la Norvège, le sélectionneur du Nigeria, Thomas Dennerby a mis la pression sur ses joueuses qu’il a sommées de réagir. «Je suis très optimiste pour cette rencontre (contre la Corée du Sud, ndlr). On a corrigé les lacunes du premier match et les filles sont prêtes à marcher sur les Sud Coréennes. Ji So-Yun ne me fait pas peur, pas du tout. Je demande aux filles de rester sereines, combatives jusqu’au coup de sifflet final», a dit le technicien. Pour les Banyana-Banyana (surnom de l’équipe sud africaine, ndlr), le prochain adversaire s’appelle la Chine qui a également perdu son entrée en matière (défaite 1-0 contre l’Allemagne).
La sélectionneure de l’Afrique du Sud, Désirée Ellis qualifie déjà cette rencontre de «finale avant la lettre» et annonce que ses joueuses vont tout donner pour venir à bout des Chinoises. «Les filles ont les moyens de le faire car c’est un match déterminant pour l’Afrique du Sud», a insisté la technicienne. Après le Nigeria et l’Afrique du Sud, le Cameroun, troisième de la dernière CAN-féminine, a effectué son entrée en lice, hier contre le Canada. Les deux premiers de chaque poule, ainsi que les meilleurs troisièmes se qualifient pour les huitièmes de finale.
Djènèba
BAGAYOKO

Source: L’ Esssor- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Tournoi régional de Football pour la paix et la cohésion sociale : Mopti – Douentza en finale

Championnat national de ligue 1 Le Stade malien de Bamako bat de justesse les Onze créateurs de Niaréla

L’épreuve de feu se prolonge pour le Real Madrid

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct