Crise au sein du football malien : Les quatre vérités de Me Bassalifou Sylla aux “frondeurs” !

Le Collectif des clubs et ligues majoritaires vient de perdre un grand soutien dans son combat de déstabilisation de la Fédération malienne de football. Il s’agit de Me Bassalifou Sylla, 1er vice-président du Djoliba AC. Sur les ondes d’une radio de la place, il a taclé les frondeurs. Pour lui, l’objectif pour les Rouges de Bamako, c’est de gagner des titres : faire un doublé en remportant la Coupe du Mali et le titre de Champion.  

Décidément, rien ne va plus entre les frondeurs qui se réclament depuis plusieurs années “Collectif des clubs et ligues majoritaires” pour entretenir la crise au sein du football malien. Après le Comité de normalisation de Mme Daou Fatoumata Guindo dite Mimi et la brillante élection de Mamoutou Touré dit Bavieux en août 2019 pour un mandat de 4 ans, les frondeurs continuent de saboter le travail de l’actuel bureau fédéral. Comme à leur habitude, ils veulent prendre notre sport roi en otage. Heureusement que certains dirigeants sportifs ont bien compris que cette crise a trop duré et que ce n’est qu’une perte du temps.

La sortie de Me Bassalifou Sylla, 1er vice-président du Djoliba Athlétic Club, considéré comme l’un des plus grands clubs du Mali, sur les ondes d’une radio de la place, a suscité beaucoup de bruit. Apparemment, les Rouges de Bamako, d’après Me Bassalifou Sylla, ne sont plus dans la logique d’être dans une crise inutile. Selon lui, l’ambition pour le Djoliba AC, c’est de jouer le football en gagnant des titres.

Aujourd’hui, le club vient de se qualifier pour la finale de la Coupe du Mali de football où il affrontera l’AS Réal de Bamako. Objectif : prendre dame coupe.

Le Djoliba AC est également en bonne position dans le classement du championnat national Ligue 1 Orange. Là aussi, l’objectif, c’est d’être Champion du Mali pour la saison 2021-2022.

En un mot, les Rouges de Bamako veulent faire un parcours sans faute cette saison. Il s’agit de remporter la Coupe du Mali et le titre de champion. Voilà, pourquoi, Me Bassalifou Sylla veut mettre l’intérêt du club aux dessus des intérêts personnels.

“Cette année, nous n’avons rien avoir avec la Fédération malienne de football, ni avec la Ligue du district de Bamako. Nous sommes là uniquement pour jouer au football. En plus de cela, notre club (Djoliba AC) ne va plus s’associer à des gens qui prennent de l’argent pour nous trahir après.

Si le président de la Fédération malienne de football veut, il peut déménager le siège de la Fédération chez lui. Nous voulons juste jouer au football, pas autre chose. Ils violent les textes ou pas, cela n’engage qu’eux. D’ailleurs, je suis un peu remonté contre les membres du Collectif parce que vous ne pouvez pas dire que vous faites partie du Collectif des ligues et clubs majoritaires, aller dans une Assemblée générale et perdre. Avec cette défaite, comment vous pouvez dire que vous êtes le Collectif des ligues majoritaires.

Comme je viens de dire, nous n’allons plus nous associer à des traîtres. Les gens parlent du cas de Modibo Coulibaly, notre secrétaire général qui est actuellement membre du Comité exécutif de la Fémafoot, mais nous avons un seul objectif qui est de remporter des titres et obtenir notre ticket pour les compétitions africaines”. Parole de Me Bassalifou Sylla !

Très en verve, il souligne : “Cette année, nous n’allons pas nous faire distraire et personne ne va nous dévier de notre objectif. Que cela soit les arbitres, les membres de la Ligue où les membres de la Fédération malienne de football, personne ne va pas nous écarter de notre objectif. Aujourd’hui, les joueurs sont très déterminés pour réaliser de l’exploit.

De nos jours, les joueurs du Djoliba AC méritent plus qu’une moto ou un téléphone et nous sommes prêts à tout faire pour nos joueurs à la limite de ce que nous avons. Les dirigeants, les membres de l’encadrement technique et les supporters sont tous focalisés sur le club”.

On ne peut être plus clair et plus logique !

El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Journée Olympique 2022 : Célébrer le pouvoir du sport pour rassembler les Maliens dans la paix

Arrêté fixant les statuts-types des fédérations nationales sportives : Une boussole pour une gestion transparente

Mamoutou Touré dit Bavieux à propos de la finale de la Coupe du Mali 2022 : “Nous exhortons les acteurs à montrer une bonne image de notre football dans un esprit de fair-play”.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct