Au cours d’un meeting tenule vendredi 24 novembre dernier au Carrefour des Jeunes de Bamako, les supporters de treize clubs de ligue 1, de D2, de D3 et six (6) ligues du District de Bamako ont réaffirmé leur soutien à Mamoutou Touré dit Bavieux. Par la même occasion, ils ont dénoncé l’attitude du ministre des Sports Housseini Amion Guindo qui, selon eux, constitue un obstacle à la résolution de la crise.

Après le report de la finale de la coupe du Mali de football, le collectif des supporters de treize clubs de ligue 1, D2, D3, et six ligues du District de Bamako a tenu, le vendredi 24 novembre dernier, au  Carrefour des Jeunes un grand meeting d’information. En toile de fond, la crise au sein de la FEMAFOOT. Pour les responsables de ce  collectif, le ministre des Sports Housseini Amion Guindo est le principal responsable de cette crise.  Car selon eux,   Mamoutou Touré  dit Bavieux est le président légitime de la Fédération Malienne de Football. Et en aucune manière, le ministre ne doit refuser de reconnaitre le verdict de l’Assemblée générale.

« Il ne revient pas au ministre des Sports de légitimer ou non le président de la Fédération, c’est à la FIFA de le faire » a indiqué Me Boubacar Karamoko Coulibaly, ancien ministre des Sports et membre du collectif des treize clubs. Selon les responsables de ce groupement, l’instance dirigeante du football mondial, la FIFA, a pris acte  dès qu’elle a été informée de l’élection du bureau dirigé par Mamoutou Touré di Bavieux.

S’agissant de la finale de la coupe du Mali, d’après Mamoutou Touré dit Bavieux, contrairement à certaines informations, le ministre des Sports Housseini Amion Guindo,  a été informé de la date du match. Et cela à plusieurs reprises.  Mieux selon lui, le premier vice-président de la FEMAFOOT Kassoum Coulibaly dit Yambox a donné au ministre des Sports, le choix de proposer son propre calendrier au cas où celui de la FEMAFOOT ne lui conviendrait pas.

« Mais à notre grande surprise, le ministre des Sports a dit au président IBK qu’il n’a pas été informé de la finale de la coupe du Mali. Cela a poussé le président IBK à ne pas assister au match », a révélé Kassoum Coulibaly dit Yambox.  Pour prouver la véracité de ces arguments, le président de la FEMAFOOT Mamoutou Touré dit  Bavieux  a exhibé les copies des correspondances envoyées au ministre des Sports. Par ailleurs selon lui, la FIFA a envoyé une enveloppe de quatre-vingt-sept  millions (87 millions)  pour  le compte de la Fédération. Tandis que la  CAF  a réclamé le nom des clubs maliens engagés dans les compétitions africaines. Pour Bavieux, ces deux faits prouvent suffisamment la légitimité du nouveau  comité exécutif de la FEMAFOOT.

A noter que quelques jours après ce meeting, les supporters de Salaha Baby ont manifesté pour réclamer le  départ de Moumoutou Touré et son équipe.

Almihidi  Touré

SourceTjikan