Malijet.co

Fédération malienne de basket-ball : QUI SUCCÉDÉRA À Me JEAN CLAUDE SIDIBÉ ?

La course pour le fauteuil de président de la fédération s’annonce ouverte, avec la présence sur la ligne de départ d’une demi douzaine de candidats

Le 29 avril, la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) aura un nouveau président, en remplacement de Me Jean Claude Sidibé qui a quitté la tête du bureau fédéral, suite à sa nomination au poste de ministre des Sports. A moins de deux semaines de l’Assemblée générale élective, le secrétariat général de la FMBB n’a encore reçu aucun dossier de candidature.
L’explication est simple : parce que les textes de la fédération ne prévoient pas de date limite pour le dépôt des candidatures. Autrement dit, les candidats peuvent attendre jusqu’au jour «J» pour faire acte de candidature. «On peut même déposer sa candidature dans la salle de l’Assemblée générale, c’est-à-dire après le début des travaux», précise un responsable de la FMBB qui s’attend à, au moins, une demi-dizaine de dossiers de candidature.
Parmi ces candidats, notre interlocuteur citera, entre autres, l’actuel président par intérim du bureau fédéral, Bachékou Doucouré, l’ancien président de la ligue de basket du District de Bamako, Sérigne Thiam, l’ancien secrétaire à l’organisation de la fédération, Amadou Traoré, le troisième vice-président de l’actuel bureau, Allal Cissé, le trésorier du bureau sortant, Harouma Maïga, l’ancien arbitre international, Issa Touré, Amadou Niang, le frère cadet de l’ancien président de la FMBB et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang. Selon nos informations, les anciens basketteurs sont également intéressés par le poste et discutent, depuis plusieurs jours, pour désigner un candidat commun, dans la perspective de l’Assemblée générale du 29 avril. Un ancien basketteur qui a requis l’anonymat a confirmé, hier cette information, avant de préciser que la question devrait être tranchée, demain mercredi.
«Nous nous sommes déjà rencontrés à plusieurs reprises sur le sujet. Beaucoup d’anciens basketteurs voulaient se porter candidats, mais après consultation nous avons décidé de faire une candidature commune. On ne veut pas aller en rang dispersé, seule une candidature commune peut nous permettre d’atteindre notre objectif, à savoir la victoire le 29 avril prochain», expliquera notre interlocuteur. «Personnellement, poursuivra-t-il, j’avais décidé de me présenter à l’élection mais mes anciens coéquipiers m’ont demandé de surseoir à ma décision, le temps pour le groupe d’examiner toutes les candidatures et voir lequel d’entre nous a plus de chance de l’emporter. S’il plait à Dieu, la question se tranchée mercredi prochain (demain, ndlr), mais d’ores et déjà, le principe de la candidature commune est acquis et tout le groupe (les anciens basketteurs, ndlr) sera derrière celui qui sera désigné».
Dans les coulisses, il se murmure également que certaines ligues sont favorables au maintien de Me Jean Claude Sidibé à la tête de la fédération et prépareraient une motion de soutien pour l’actuel ministre des Sports. Vrai ou faux, en tout cas, les textes n’interdisent pas au ministre Sidibé de briguer sa propre succession et nombre d’observateurs pensent que ce scénario est plausible. Le bureau de consensus souhaité par certains a donc peu de chance de voir le jour et le risque de scission au sein du monde de la balle au panier est très élévé. Le collège électoral de la FMBB est composé des neuf ligues qui représentent, chacune une voix. Pour être élu président de l’instance dirigeante du basket-ball national, il faut donc avoir la majorité des neuf voix, soit cinq. Détail important, c’est l’Assemblée générale qui doit décider du mode de scrutin (bulletin secret ou vote à main levée…) et l’élection sera supervisée par le ministère des Sports et le Comité national olympique et sportif (CNOS). La durée du mandat du président de la FMBB est de quatre ans qui peuvent être renouvelés plusieurs fois.

Souleymane B.
TOUNKARA

 

Source: Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Handball, championnats nationaux cadets et juniors : LE COL FAIT COUP DOUBLE

Buffon : “Je ne dis pas qu’il n’y avait pas penalty, je dis juste qu’il y avait un doute”

Football: Le PSG s’offre son 7e titre de champion de France

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct