Le coureur de l’Usfas a remporté la course devant Mamadou Diarra et Oumar Sangaré.
Le champion du Mali en titre et grand favori, Yaya Diallo a terminé quatrième du classement.

Zoumana Mariko de l’USFAS, Mamadou Diarra du club Airness, Oumar Sangaré de l’USFAS : voilà le tiercé gagnant de la 7è édition du Grand prix du président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC). La course s’est déroulée samedi à Koulikoro, en présence de plusieurs personnalités, dont le parrain, l’honorable Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale, le directeur de cabinet du gouverneur de Koulikoro, Sékou Samaké, le directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP) Aliou Maïga, le président de la FMC, Amadou Togola.
La présidente de la Fédération guinéenne de cyclisme, Hadja Marra et le vice-président du Comité national olympique et sportif, Wahabou Zoromé étaient également présents dans la capitale du Méguétan. Cette dernière course de la saison a mis aux prises une centaine de coureurs professionnels du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Sénégal, de la Mauritanie et du Niger. Les coureurs se sont affrontés sur la distance de 123,6 km en circuit fermé, soit 12 tours de piste avec trois sprints intermédiaires.
Le départ a été donné à 8h devant le Monument de la paix. Après avoir parcouru la première étape, mosquée de Souban-INACOM-Commissariat de police, les coureurs ont mis le cap sur le Rond point église-Hôtel de la ville. Ensuite, ils passeront par le bureau du Cercle avant de revenir devant la mosquée de Souban et de prendre la direction du Rond point virage vers Banamba.

Après plus de 3 heures de pédalage et de lutte acharnée, l’Usfasien, Zoumana Mariko se hissera sur la première marche du podium, devant Mamadou Diarra du club Airness et Oumar Sangaré, pensionnaire lui, aussi, de l’USFAS. Les trois points chauds de la course ont été remportés, respectivement par l’Ivoirien Abou Sanogo et les Maliens, Amadou Mariko (Club cycliste de Niaréla) et Yaya Diallo, le champion du Mali en titre. Ce dernier a été victime d’une chute au troisième tour et n’a pu refaire son retard sur le peloton de tête. Les trois premiers de la course ont empoché, respectivement 175.000 Fcfa, 100.000 Fcfa et 80.000 Fcfa, alors que les 7 autres coureurs du Top 10 du classement ont reçu, chacun, une enveloppe d’encouragement.
Dans son discours de clôture, le président de la FMC a salué la participation des cyclistes étrangers à la course, avant d’indiquer que l’organisation du Grand prix a pour but de promouvoir le cyclisme au Mali. «Après Koumantou, Nièna, Kayes, Ségou, Sikasso et Koutiala, nous voilà à Koulikoro pour la 7è édition du Grand prix du président de la fédération que nous avons placé sous le signe de la paix. La paix est un impératif pour les Maliens de tout bord et de toute sensibilité», a déclaré Amadou Togola. Le premier responsable du cyclisme malien a, ensuite, adressé ses remerciements au parrain de la course, l’honorable Issiaka Sidibé. «Honorable président, en acceptant de parrainer cet événement, vous faites honneur à la Fédération malienne de cyclisme et vous prouvez votre attachement au bercail».
Le président de l’Assemblée nationale s’est dit honoré et fier de participer à la fête et a adressé ses remerciements à l’instance dirigeante du cyclisme nationale pour le choix porté sur sa modeste personne pour parrainer la course. L’honorable Issiaka Sidibé a également rendu hommage à la population de Koulikoro «dont la mobilisation, soulignera-t-il, a donné un éclat particulier à l’événement». «C’est un honneur et une fierté pour moi de parrainer cette course. Je félicite la commission d’organisation qui a fait un bon travail et témoigne ma reconnaissance à la Fédération malienne de cyclisme. Cette course ne peut que contribuer à la promotion et au développement du cyclisme à Koulikoro», a déclaré le président de l’Assemblée nationale, sous les ovations du public.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Source: Journal l’Essor-Mali