Management du football : PST, un projet novateur et ambitieux

Le comité de pilotage du Programme de soutien technique (PST) était face à la presse hier au siège de la Fédération malienne de football (Femafoot). La conférence était animée par l’expert français Abdelmalik Boulegroune, responsable du Programme de soutien technique (PST) au Mali, en présence du responsable Forward, Aguibou Bah et du sélectionneur des Aigles et directeur technique national, Mohamed Magassouba. Dans son exposé liminaire, l’expert de la Fédération internationale de football association (FIFA), de la Fédération française de football (FFF), chargé du PST auprès de la Femafoot a d’abord fait une présentation du projet qui a été initié par la Femafoot.

«Le projet est un programme de développement important qui va demander beaucoup de temps. Nous allons mettre les bases pour que ce projet qui comporte plusieurs dossiers avance pour développer le football malien. J’ai eu la chance de visiter quatre académies différentes, elles nous donnent une image très positive, surtout sur le plan éducatif et sanitaire du développement de l’enfant. Il faut donner aussi la chance aux filles de se développer sur le plan football et éducatif. Depuis le début de l’année, je travaille avec Mohamed Magassouba pour les missions assignées», a expliqué le conférencier.

«Le champ d’actions du PST, précisera Abdelmalik Boulegroune, englobe tout : la formation technique, l’administration du football, le restructuration de la direction technique nationale, la mise en place et le suivi des directions techniques régionales, etc». L’expert de la FIFA poursuivra : «Nous ne mettons pas en place une structure pour que les joueurs deviennent professionnels, mais des structures pour développer le football malien dans son ensemble. Il faut ouvrir le football aux enfants de 6 à 18 ans et leur montrer que le football peut leur permettre de se développer, mentalement, physiquement et techniquement».

À la suite du Franco-Algérien, le sélectionneur des Aigles, Mohamed Magassouba dira que la première mission d’une direction nationale technique est de développer son football. «Je crois que cette collaboration (FIFA-FFF-Femafoot) a été clairvoyante. Pour développer le football, il faut passer par le développement de l’homme (les jeunes et les formateurs). Cela nous permettra d’aller vers la maximation, tout en exigeant le développement des infrastructures. Le Mali ne manque pas de talents, mais il faut maximiser avec les instructeurs. La FIFA a toujours accompagné le Mali», a témoigné le directeur technique national.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

JO2020 : L’Afrique du Sud, l’Egypte et la Côte d’Ivoire dans des groupes relevés

Week-end des Aigles en Europe : Diabaté et Dicko ont marqué en Turquie

Championnat de football: Diané, la bonne pioche du Stade malien ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct