Dans la perspective de consolider la citoyenneté et la paix pour la jeunesse au Mali, l’Association Daba Modibo Kéita (ADMK), en collaboration avec  l’Ambassade de France au Mali, poursuit ses activités sportives et culturelles.

 

Après l’étape de la Commune V, elle met le cap sur Sénou où sera lancé, ce samedi, le même programme. Il comporte notamment un tournoi de football, des conférence-débats sur l’engagement citoyen des jeunes pour la paix, des démonstrations d’arts martiaux, des prestations d’artistes, des concerts…

La cérémonie d’ouverture, placée sous la présidence de l’Ambassadeur français au Mali, est prévue à 16h.

Le président de l’ADMK, Alou Badra Keita, rappelle que ce  programme sur  » la citoyenneté et la paix « sera élargi aux 6 communes du District de Bamako sur une durée de 8 mois.

Il convient de rappeler que l’Association Daba Modibo Keita a été créée, en octobre 2008 à Torokorobougou, en Commune V, par le double Champion du monde et olympique de Taekwondo, Daba Modibo Keïta. Elle pourmission de promouvoir la paix par le sport, d’œuvrer au développement de l’éducation et de l’alphabétisation sur l’ensemble du territoire, de promouvoir l’art et la culture, de contribuer au développement socio-économique ainsi que de lutter contre le VIH/SIDA, l’exclusion sociale, le chômage et la pauvreté.

A cet effet, elle a déjà posé des actes. En 2016, l’ADMK, en partenariat avec l’ONG américaine United Health Partners (UHP), a offert 100.000 kits de dépistage du diabète aux autorités maliennes. Une initiative qui a permis a 100.000 personnes d’être dépistées gratuitement sur toute l’étendue du territoire. La campagne a également permis l’obtention de statistiques dans les centres et associations de santé communautaires afin de contribuer à l’amélioration de la santé publique.

L’ADMK est aussi l’initiatrice de »Festi’Jeunes », un festival organisé annuellement afin de promouvoir la culture et la cohésion sociale. Cet événement rassemble des dizaines de milliers de jeunes qui partagent des valeurs de paix et de solidarité sur les berges du fleuve Niger, en Commune V.

Sory I. COULIBALY

Source: l’Indépendant