La Confédération Africaine de Football (CAF) a procédé, vendredi dernier, au Caire, au tirage au sort des groupes de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. L’Equipe nationale du Mali, qui va signer sa onzième participation à la phase finale de cette compétition, est logée dans le groupe E, en compagnie de la Tunisie, de l’Angola et de la Mauritanie.

Ça y est. Le tirage au sort  de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football s’est déroulé, le vendredi 12 avril, au Caire (Egypte). Ainsi, les 24 pays en lice  connaissent désormais leurs adversaires de la phase finale de cette CAN, prévue du 21 juin au 19 juillet en Egypte. La sélection  nationale du Mali a été placée dans le groupe E, basé à Suez, en compagnie de la Tunisie, de l’Angola et de la Mauritanie. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Aigles du Mali ont hérité de clients  revanchards.

Mali-Tunisie, un duel de revanche en perspective

La Tunisie, vainqueur de la CAN 2004 et qui va enregistrer sa 19è participation, à un compte à régler avec le Mali. Pour rappel, en match d’ouverture de la CAN Tunis 1994, les Aigles du Mali, sous la houlette de feu Mamadou Kéita dit Capi, avaient dicté leur loi aux Aigles de Carthage (2-0) devant leur public,  au stade olympique d’El Mensah. C’était grâce à des réalisations de Fernand Coulibaly (25e) et de Modibo Sidibé (34e). Les tunisiens ne se sont jamais remis de ce revers qui a transformé leur CAN en cauchemar (élimination inattendue dès le premier tour).

Cette CAN 2019 offre donc une opportunité aux Aigles de Carthage de prendre leur revanche sur les Aigles maliens. D’autant plus que, cette année, les tunisiens ont comme entraineur Alain Giresse (sélectionneur des Aigles du Mali entre 2010 et 2012 puis entre 2015-2017). Décrié par les supporters maliens et lâché par la FEMAFOOT,  le technicien Français avait fini par jeter l’éponge en septembre 2017. Avant de s’engager avec la Tunisie. L’ancien milieu de terrain des Bleus aura à cœur joie de battre le Mali pour prouver qu’il est un bon entraineur.

L’Angola pour conjurer le sort de 2010

L’autre vieille connaissance du Mali dans ce groupe E n’est autre que l’Angola, quart de finalistes en 2008 et 2010. Les Palancas Negras, qui  vont disputer leur 8ème phase finale de CAN, ont croisé le chemin des Aigles du Mali lors de l’édition 2010 de la CAN, à Luanda. Lors du match d’ouverture, le 10 janvier 2010, les Palancas Negras, qui avaient  mené les Aigles du Mali  (4-0) jusqu’à la 78e minute, ont été contraints de partager les points du match nul (4-4). Alors que le président Angolais d’alors,  José Eduardo dos Santos et son épouse Ana Paula fêtaient déjà la victoire dans la loge officielle, Seydou Keïta (79e, 90e), Frédéric Oumar Kanouté (88′) et Moustapha Yatabaré (90′) ont remis les pendules à l’heure. Ce match nul est resté à jamais dans la mémoire des Angolais, qui espèrent, cette année, tirer leur épingle du jeu face au Mali.

L’inconnue Mauritanie

Le troisième adversaire de groupe du Mali s’appelle la Mauritanie, un pays voisin qui va fêter sa toute première participation  à une phase finale de CAN. Ce qui implique que les Mourabitounes sont des  inconnus pour les Aigles à ce niveau. Toutefois, les deux pays ont eu à disputer des matches dans d’autres compétitions (Amilcar Cabral, CHAN, CAN U20…).

A noter que les Aigles du Mali entreront en lice contre la Mauritanie (lundi 24 juin) avant d’enchaîner contre la Tunisie (vendredi 28 juin). Le Capitaine Abdoulaye Diaby et ses coéquipiers boucleront la phase de groupe face à l’Angola (mardi 2 juillet).

Rappelons que ce sont les deux premiers de chaque groupe et les quatre meilleurs troisièmes qui seront qualifiés pour les huitièmes de finale. En cas d’égalité, trois critères vont départager : le plus grand nombre de points obtenus lors du match entre deux équipes, puis la meilleure différence de buts générale et la meilleure attaque. Si l’égalité demeure toujours, la CAF procèdera alors à un tirage au sort.

SIC

Source: l’Indépendant