La Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM) malgré les difficultés qu’elle traverse et la crise que connait le Mali continue de se battre tant bien que mal pour maintenir la production nationale des cigarettes et préserver les emplois. Cette société vient de subir un coup dur dans la nuit du 5 au 6 mars dernier. Cette nuit là, un camion de la société en route pour l’intérieur a été braqué sur l’axe Bamako – Ségou par des bandits armés dont certains portaient des tenues militaires. A en croire nos sources, le camion a été retrouvé quelque jours plus tard au niveau du troisième pont après que les braqueurs aient déchargé son contenus dont la valeur serait plus de 50  millions de FCFA.

La gendarmerie a ouvert une enquête. Certaines personnes ont été interpellées dont un agent de sécurité en poste à l’entrée de la société et un autre en charge du chargement des camions. Les enquêtes sont en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Selon un agent de la SONATAM, c’est sûr que les cigarettes en question ont été écoulées sur le marché de Bamako et si les grossistes collaborent, il y a de forte chance que le réseau soit démantelé. Car, explique t-il, tous les cartons de cigarettes ont des codes d’identification qui permettent de remonter à l’origine.  En attendant, la gendarmerie nationale met les bouchées doubles pour traquer les auteurs de cet acte ignoble.

Youssouf CAMARA