Adama Barrow réélu président de Gambie

Dimanche soir, la commission chargée de superviser les élections en Gambie a annoncé la victoire du président sortant à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est tenue la veille.Sauf retournement de situation à la dernière minute, Adama Barrow devrait rester président de la république de Gambie, ce petit payé d’Afrique de l’Ouest anciennement coloniale anglaise et entièrement situé au du Sénégal. Dimanche soir la commission chargée de superviser les élections en Gambie a annoncé la victoire d’Adama Barrow à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est tenue dans ce pays d’un plus de deux millions d’habitants samedi 4 décembre. 

 

Selon la commission électorale indépendante (IEC, sigle en anglais), le président Adama Barrow a obtenu 452.579 voix, soit 53,2 % du total des votes de l’élection présidentielle.

Alieu Momar Njie, le chef de la CEI, a déclaré Barrow, du Parti national populaire (NPP), vainqueur de la présidence pour un second mandat.

Ainsi, l’homme de 56 ans, élu pour la première fois en 2016, dirigera le pays pour les cinq prochaines années.

Ousainou Darboe, du Parti démocratique uni (UDP, opposition), a recueilli 238.253, soit 27,7% des voix, suivi de Mamma Kandeh, du Parti démocratique gambien (GDP), avec 105.902, soit 12,3% des voix.

Halifa Sallah, de l’Organisation démocratique populaire pour l’indépendance et le socialisme (PDOIS), a obtenu 32.635 voix, soit 3,8% du scrutin.

Il est suivi du candidat indépendant Essa Mbye Faal, qui a obtenu 12.206 voix, soit 2% des suffrages, et d’Abdoulie Ebrima Jammeh, du Parti de l’unité nationale, avec 8.262 voix, soit 1% des suffrages exprimés.

Une coalition d’observateurs électoraux locaux a publié une déclaration décrivant l’élection comme largement libre, équitable et transparente.

Cependant, MM. Darboe, Kandeh et Faal ont également publié une déclaration rejetant les résultats, qu’ils considèrent comme frauduleux.

Il n’est pas sûr cependant s’ils vont contester les résultats du scrutin devant le juge.

M. Sallah a concédé l’élection à M. Barrow, déclarant que son parti PDOIS est convaincu que les résultats de l’élection, qui ont été certifiés par les agents électoraux des candidats, sont crédibles.

Une atmosphère de carnaval a régné à Banjul et dans les villes voisines lorsque les résultats ont indiqué que le président Barrow avait été réélu.

C’est la première élection en Gambie depuis que l’ancien président Yahya Jammeh a été chassé du pouvoir par une coalition de partis d’opposition dirigée alors par Adama Barrow.

Jammeh a été contraint de s’exiler en Guinée équatoriale après sa décision controversée de contester les résultats, alors qu’il avait initialement reconnu sa défaite face à Barrow.

Source : APA

Vous allez aimer lire ces articles

Français à l’étranger: quelle présence en Afrique?

Burkina : incidents à Ouagadougou lors d’une manifestation interdite

Côte d’Ivoire : menacé par le terrorisme, Kafolo rêve de développement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct