Burkina/ Coupable d’avoir séquestré à mort un étudiant, le Général Diendéré condamné à 20 ans

Gilbert Diendéré ne sortira pas de si tôt de la prison. Déjà incarcéré pour la mort de Thomas Sankara, il vient de se voir infliger une lourde peine de prison, dans l’affaire de l’assassinat de l’étudiant Dabo Boukary, torturé à mort en mai 1990.

 

Le général Gilbert Diendéré a été reconnu coupable de séquestration ayant entrainé la mort de l’étudiant Dabo Boukary le 19 mai 1990. C’est la décision en première instance de la justice burkinabè prise hier dans le cadre de cette affaire. Avec lui, plusieurs autres militaires ont été condamnés à de lourdes peines de prison.

Le général Gilbert Diendéré est condamné à 20 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un million de francs. Dans le box des accusés avec lui, le lieutenant-colonel Mamadou Bemba écope d’une peine de 10 ans et d’un million de francs d’amende. Le tout ferme. Quant au troisième accusé, Victor Yougbaré, en fuite et jugé par contumace, il écope de 30 ans et 5 millions de francs.

Gilbert Diendéré et ses trois acolytes étaient poursuivis dans l’affaire Dabo Boukary. Tous les trois concernés ont été coupables de complicité d’arrestation illégale, de séquestration aggravée et de recel de cadavre, par la justice burkinabè. En 1990, au moment où le vent de la démocratie souffle sur l’Afrique et notamment l’Afrique de l’ouest, les régimes dictatoriaux comme celui de Compaoré ont commis beaucoup de crimes de sang.

Source : Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

Burkina: le capitaine Traoré invite Damiba à se rendre

Burkina Faso : les nouvelles autorités accusent la France

Burkina Faso – Putsch : « Nous voulons éviter un bain de sang » (Traoré)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct