Burkina Faso : 12 personnes toujours détenues dans le cadre des enquêtes d’un supposé coup d’Etat

Douze personnes sont toujours en détention, dans le cadre des enquêtes sur une tentative présumée de coup d’Etat au Burkina Faso, a déclaré jeudi, le ministre en charge des Armée Barthélémy Simporé.

S’exprimant à l’issue du conseil des ministres, M. Simporé a souligné que ces interpellations ont été conduites par la gendarmerie nationale et à la date d’aujourd’hui, “15 personnes ont déjà été interpellées dont 10 militaires – deux officier, sept sous-officiers, un militaire du rang – et cinq civils”.

“A l’issue des premières auditions, trois personnes ont été relaxées dont deux civils et un militaire. Jusqu’à aujourd’hui, il y a encore 12 personnes qui sont toujours en détention préventive pour les besoins de l’enquête et en temps opportun, le tribunal militaire va communiquer sur les résultats de cette enquête”, a expliqué le ministre.

Appelant les populations à la sérénité, le ministre a déclaré que l’armée poursuit ses missions et reste dans sa posture d’exécution des missions qui lui sont confiées.

“Nous demandons à la population de vaquer à ses occupations et en attendant que le parquet puisse communiquer”, a-t-il assuré.

Le 8 janvier dernier, la justice militaire burkinabè a mené une enquête qui a conduit à des interpellations de militaires et de civils pour des faits présumés de tentative de déstabilisation, des institutions de l’Etat.

Source: Agence de presse Xinhua

Vous allez aimer lire ces articles

Au Tchad, une vingtaine de rebelles et opposants libérés

Guinée: la classe politique dubitative après le départ d’Alpha Condé aux Émirats arabes unis

Soudan : Sept manifestants anti-coup d’État tués par balles

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct