Burkina Faso: triple attaque contre les forces de sécurité dans l’est du pays

Au Burkina Faso trois attaques ont ciblé une brigade de gendarmerie, un commissariat et un poste de police. A l’est du pays, un policier a été tué dans l’attaque d’un poste de l’office national de sécurité routière. Dans la même soirée de samedi 16 juin, le commissariat de police et la gendarmerie de Comin-Yanga, à 50 kilomètres de Fada N’Gourma dans le Koulpelogo, ont essuyé des tirs.

Un assaillant a été abattu au cours de cette double attaque. Selon la police nationale, ces attaques ont eu lieu entre 22h et minuit samedi 16 juin. C’est le poste de contrôle de l’office national de sécurité routière de Tindangou située dans la province de la Kompienga, à 120 kilomètres de la ville de Fada N’Gourma, qui a été la première cible des assaillants. Au cours de cette attaque, un policier a été tué. Au même moment, le commissariat de police et la brigade de gendarmerie de Comin-Yanga, situés à 50 km de Fada N’Gourma, dans la province du Koulpelogo, subissaient également des attaques. Selon la police nationale, les forces de sécurité ont opposé une résistance aux assaillants, ce qui les a mis en déroute. Un assaillant a été abattu à l’intérieur du commissariat. Les autres ont réussi à prendre la fuite. A la brigade de gendarmerie de Comin-Yanga, on ne déplore aucun blessé dans les rangs de forces de sécurité, mais un important lot de matériel a été emporté par les agresseurs, dont des armes, des motos et au moins un véhicule, selon une source sécuritaire. Cette triple attaque intervient un mois après une opéra

RFI

Vous allez aimer lire ces articles

RCA: des ex-Seleka et Anti-Balaka au service de Wagner?

Niger : plus de 700 écoles fermées à cause de l’insécurité (UNICEF)

Burkina Faso : Au moins huit civils tués dans une attaque – Dans le Centre-Est du pays

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct