Communiqué final de la mission du Facilitateur de la CEDEAO au Burkina: Mahamadou Issoufou encourage le Burkina et la CEDEAO à faire preuve de « souplesse et de flexibilité ».

Après 48 h de séjour au Burkina Faso, dans la cadre de son travail de facilitation pour le compte de la CEDEAO, l’ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, a fait des recommandations et des observations. Voici le communiqué final sur sa mission au Burkina.

1. Suite à sa nomination en qualité de Facilitateur dans le dialogue entre le Burkina Faso et la CEDEAO, Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, ancien Président de la République du Niger, a effectué une mission au Burkina Faso du 17 au 18 juin 2022.

2. A cette occasion, Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU a été reçu en audience par Son Excellence Monsieur Paul Henri Sandaogo DAMIBA, Président du Faso.

3. Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU, Facilitateur du dialogue entre la CEDEAO et le Burkina Faso était accompagné d’une délégation de la CEDEAO conduite par Son Excellence Monsieur Jean Claude Kassi BROU, Président de la Commission de la CEDEAO. La délégation du Burkina Faso, conduite par Son Excellence Madame Olivia Ragnaghnèwendé ROUAMBA, Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, était composée de membres du Gouvernement et du Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

4. Le Facilitateur et les deux délégations ont eu une séance de travail le vendredi 17 juin 2022.

5. Au cours de ladite séance, Son Excellence Madame Olivia Ragnaghnèwendé ROUAMBA a souhaité la bienvenue au Burkina Faso à Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU. Elle a réitéré la profonde gratitude de Son Excellence Monsieur Paul Henri Sandaogo DAMIBA, Président du Faso, à la CEDEAO pour l’accompagnement continu.

6. Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU a adressé ses sincères remerciements aux plus hautes autorités du Burkina Faso pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi que les facilités et commodités mises en place pour permettre le bon déroulement de la mission.

7. La délégation de la CEDEAO a porté à la connaissance de la délégation du Burkina Faso les conclusions du Sommet extraordinaire du 04 juin 2022.

8. A la suite, Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU a situé le contexte de sa mission en soulignant qu’il agit en qualité de Facilitateur du dialogue entre le Burkina Faso et la CEDEAO.

9. Evoquant des points de discussions qui feront l’objet d’examen dans ce processus de facilitation, il a exprimé sa foi en un dialogue fécond entre le Burkina Faso et la CEDEAO.

10. La délégation burkinabè a remercié le Facilitateur pour sa démarche et a saisi l’occasion pour faire le point de la situation sécuritaire, humanitaire ainsi que des contours du processus électoral au Burkina Faso en lien avec les défis du moment.

11. Le Facilitateur a apprécié le point de la situation fait par la délégation burkinabè et a pris la mesure des défis multiformes auxquels le Burkina Faso est confronté.

12. Tout en marquant sa disponibilité à accompagner le Burkina Faso et la CEDEAO pour un aboutissement heureux du processus de transition, le Facilitateur a souligné la nécessaire solidarité entre États membres de la CEDEAO dans la lutte contre l’insécurité.

13. Au cours de son séjour le Facilitateur a eu des échanges avec le Corps diplomatique et les Partenaires Techniques et financiers.

14. Le Facilitateur a, par ailleurs, encouragé le Burkina Faso et la CEDEAO, les deux parties prenantes, à faire preuve de souplesse et de flexibilité.

15. Le Facilitateur a réaffirmé son engagement à oeuvrer pour la réussite de la transition politique au Burkina Faso.

16. Le Gouvernement du Burkina Faso a marqué sa disponibilité à accueillir le Facilitateur, chaque fois que de besoin, dans le cadre de la mission à lui confiée.

17. Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU a réitéré ses sincères remerciements au Gouvernement burkinabè pour l’accueil fraternel et la chaleureuse hospitalité dont il a bénéficié durant son séjour à Ouagadougou.

Fait à Ouagadougou, le 18 juin 2022

Vous allez aimer lire ces articles

Au moins 22 millions de personnes menacées par la faim dans la Corne de l’Afrique, selon le PAM

La Monusco quitte Butembo dans l’est de la RDC

Le Ghana veut lutter contre la dépréciation de sa monnaie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct