Force régionale: tout savoir sur le déploiement des soldats kenyans en RDC

L’Assemblée Nationale du Kenya a approuvé le déploiement des soldats du pays pour aller épauler les forces armées congolaises dans la lutte contre les groupes armées et protéger les civils dans la partie Est de la RDC. Au total, 900 soldats kenyans sont impliqués dans ce déploiement qui va durer au moins 6 mois et coûter 36,5 millions de dollars.

 

Les dirigeants de la Communauté de l’Est de l’Afrique ont entériné lors de leur troisième sommet à Nairobi, le déploiement d’une force régionale en RDC. Le Kenya qui va diriger cette force, va déployer 900 soldats dans la région Est de la RDC. Il s’agira pour ses soldats kenyans d’ »imposer la paix » et de « sécuriser » la région, a indiqué Nelson Koech, en tête de la commission parlementaire de la défense, du renseignement et des relations extérieures

« Il est très facile de dire ‘restons tranquillement dans notre pays, prenons soin de nos intérêts et gardons nos officiers au pays, nous ferons des économies, nous économiserons des vies et tout ira bien’. Mais ce n’est pas le cas, nous devons sécuriser la région », a-t-il tranché, selon Sputnik.

50 millions de dollars par an…

Ce déploiement devrait coûter 36,5 millions de dollars pour les six premiers mois, a souligné le député. En cas de prolongement des combats, son coût s’élèverait à plus de 50 millions de dollars par an.

Nairobi mène aussi des négociations avec l’Onu et d’autres organisations pour obtenir des financements pour la force de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC), selon M.Koech.

Plusieurs territoires conquis par le M23

En RDC, le M23, ancienne rébellion tutsi, accusée par Kinshasa d’être soutenue par le Rwanda, a repris les armes fin 2021 et conquis plusieurs localités du territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, dont Bunagana, cité stratégique à la frontière ougandaise, en juin dernier.

La force régionale censée appuyer les forces armées congolaise et protéger les civils prend déjà forme. La communauté internationale notamment les Etats-Unis et l’Union Africaine, a appelé au dialogue pour une issue pacifique.

Source : Benin Web TV

Vous allez aimer lire ces articles

Le Burkina Faso accorde à une compagnie russe le permis d’exploitation d’une nouvelle mine d’or

A Paris, le Niger convainc ses partenaires de financer son plan de développement économique et social

Côte d’Ivoire : la FAO salue l’institution des agropoles

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct