G20 : l’Afrique du Sud a annoncé faire pression pour que l’Union africaine obtienne un siège

“Il est important que la voix collective” de l’Union africaine (UA) soit représentée” au G20, a déclaré Vincent Magqenya, le porte-parole du président sud-africain, lors d’une conférence de presse.

 

A quelques jours de l’ouverture du G20 en Indonésie, l’Afrique du Sud a annoncé qu’elle allait faire pression pour que l’Union africaine (UA) y obtienne un siège.

Un porte-parole du président sud-africian Cyril Ramaphosa a expliqué que l’Afrique du Sud allait contribuer à mettre en place un cadre conduisant à l’adhésion de l’UA au club des pays les plus riches. “Il est important que la voix collective du continent soit représentée à cette tribune”, a déclaré le porte-parole Vincent Magqenya lors d’une conférence de presse. “Nous avons l’espoir sincère que cette proposition trouvera du soutien et sera promue par les pays membres du G20”. L’Afrique du Sud est pour le moment le seul membre africain du G20.

Appel à une refonte de la gouvernance internationale
Le président sénégalais Macky Sall, qui préside l’Union africaine, avait récemment appelé à une refonte de la gouvernance internationale, demandant une plus grande représentation des Africains dans les organisations internationales comme le G20 ou le Conseil de sécurité de l’ONU.

En octobre, il avait lancé que le multilatéralisme devrait “servir les intérêts de tous”, sous peine de s’exposer à une “perte de légitimité et d’autorité”. Macky Sall et Cyril Ramaphosa doivent tous deux participer au sommet du G20 prévu la semaine prochaine sur l’île de Bali, en Indonésie.

Source: Boursorama.com

Vous allez aimer lire ces articles

Le Burkina Faso accorde à une compagnie russe le permis d’exploitation d’une nouvelle mine d’or

A Paris, le Niger convainc ses partenaires de financer son plan de développement économique et social

Côte d’Ivoire : la FAO salue l’institution des agropoles

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct