La BOAD revisite ses 40 années d’existence : Quatre chefs d’État d’Afrique de l’Ouest commémorent l’événement

dirigeants ouest africains renforce force onu cedeao mali

La Banque ouest-africaine pour le développement (BOAD) qui est l’instrument financier de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA) célèbre ses 40 ans d’existence. Les festivités commémoratives de ce 40e anniversaire ont été présidées mercredi à la place des fêtes de Lomé par le président en exercice de l’UEMOA, le Béninois Yayi Boni qui était entouré pour l’occasion des présidents du Niger Issifou Mahamadou, du Mali Ibrahim Boubacar Keita et du Togo, Faure Gnassingbé.

Boni Yayi a appelé au cours de ces festivités, la BOAD à faire « preuve d’audace en participant encore davantage au financement des projets publics au sein des économies des 8 pays membres et en favorisant le partenariat public-privé (PPP) ». « 40 ans c’est l’âge de la maturité pour faire des projections sur l’avenir. Notre institution n’a pas démérité. Elle a marqué d’une empreinte indélébile la vie sociale et économique de notre espace grâce à ses financements dans l’agriculture, l’énergie ou les infrastructures », a souligné celui qui a les rênes de l’UEMOA. Dans son discours, celui-ci est revenu sur les défis auxquels devra faire face la BOAD, qui sont entre autres de renforcer sa mission de banque régionale d’investissement en finançant davantage la création d’entreprises, la construction d’infrastructures et en luttant contre la pauvreté.

De son côté, Faure Gnassingbé, le président du Togo a mis l’accent sur le sens que revêt cet anniversaire pour la banque. Cet anniversaire est l’occasion pour les responsables de la banque de mesurer le chemin parcouru et d’esquisser des perspectives pour l’avenir », a-t-il fait savoir avant de revenir sur les apports de l’institution dans le développement du Togo.

En 40 années, a-t-il relevé, la BOAD a durablement marqué le Togo et en retour le parcours du Togo à travers sa quête permanente de stabilité a laissé des empreintes dans l’histoire de la BOAD. « Par la volonté de tous les États membres de notre espace communautaire, le Togo a vu naître et grandir la BOAD sur son sol. Il a suivi ses premiers pas et mesure aujourd’hui avec fierté les progrès institutionnels, économiques et sociaux qu’elle a pu accomplir au service du développement au sein de l’UEMOA. La BOAD a beaucoup compté pour le Togo. La relation qui s’est tissée entre la BOAD et le Togo a surmonté l’épreuve du temps », a affirmé avec beaucoup d’emphase Faure Gnassingbé en présence de Christian Adovelande, président de la BOAD.

Profitant de cette perche qui lui a été tendue, M. Adovelande est revenu sur les réalisations effectuées par sa banque depuis plusieurs années. Entre 2008 et fin 2012, a-t-il rapporté, le volume annuel des engagements de la banque a été multiplié par quatre, passant de 98 milliards à 446 milliards de F CFA. « La BOAD a financé les projets de développement de l’union à hauteur de 2800 milliards F CFA pour quelque 700 projets », a-t-il fait savoir.

La BOAD regroupe huit États d’Afrique de l’Ouest à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Elle a été créée le 14 novembre 1973 sur accord de ces États et est devenue officiellement fonctionnelle en 1976.

 

Source : Afreepress

Vous allez aimer lire ces articles

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 juin 2022

Le fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) devient le premier fonds souverain africain à rejoindre la net zero asset owner alliance

Le Togo et le Gabon rejoignent le Commonwealth

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct