La Russie souligne la nécessité d’éviter toute ingérence étrangère dans les affaires libyennes

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a souligné mercredi la nécessité d’éviter toute ingérence étrangère, afin de créer les conditions propices à un règlement en Libye.

« En Russie, nous sommes convaincus qu’afin de garantir la stabilité du processus de règlement du conflit libyen, il est nécessaire que les acteurs externes évitent des initiatives multidirectionnelles concurrentes et se concentrent sur la nécessité de mener toutes les actions dans le seul intérêt d’encourager les parties libyennes à dialoguer sur la base des décisions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU (Nations Unies) », a expliqué M. Lavrov.

S’exprimant lors d’une conférence de presse avec son homologue jordanien Ayman Safadi, M. Lavrov a indiqué que la crise libyenne pourrait être résolue exclusivement à travers un dialogue intra-libyen.

Les premières pas dans ce sens ont été faits mais des difficultés supplémentaires se sont présentées, a poursuivi M. Lavrov.

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye a annoncé lundi la reprise des discussions de la Commission militaire mixte intra-libyenne à Genève.

Cependant, le gouvernement libyen soutenu par l’ONU a annoncé mardi la suspension de sa participation aux pourparlers de Genève à la suite d’une attaque de l’armée rivale basée dans l’est du pays contre un navire turc dans le port de Tripoli.

intellivoire

Vous allez aimer lire ces articles

Coup d’Etat au Burkina Faso : qu’ont déclaré les soldats et quelles sont les réactions ?

Emmanuel Macron: «Notre priorité, c’est l’intégrité physique du président Kaboré» au Burkina Faso

COUP D’ÉTAT AU Burkina Faso: La Communauté internationale condamne

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct