ONU : Félix Tshisekedi appelle au départ du M23 et à l’arrêt du soutien du Rwanda

Prenant la parole au cours du débat général de la 77ème assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a déploré l’état sécuritaire qui prévaut dans son pays depuis plusieurs années et ceci malgré l’appui de la force de l’ONU. Il appelle l’organisation à prendre ses responsabilités dans le retrait du M23 et à plaider en faveur de l’arrêt du soutien militaire du Rwanda à ce groupe terroriste.

 

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, près de 210 000 personnes ont besoin d’aide humanitaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Une aide qui résulte des multiples attaques des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23), qui, en dépit des efforts internes, de la présence militaire de l’ONU n’ont fait que s’accentuer. Présent au débat général de la 77ème assemblée générale de l’ONU le 20 septembre 2022, le président Félix Tshisekedi a appelé l’organisation à rendre effectif le retrait immédiat du M23 des localités occupées.

Le M23 avec le soutien de l’armée rwandaise a même abattu un hélicoptère de la monusco et tué huit casques bleu commettant ainsi un crime de guerre je dénonce en ce lieu emblématique de la vie internationale cette énième agression dont mon pays est victime de la part de son voisin le rwanda sous couvert d’un groupe terroriste dénommé le M23

Félix Tshisekedi, Président de la République du Congo

Partisan d’une philosophie de réconciliation avec ses voisins, le président Tshisekedi a dit n’avoir ménagé aucun effort pour rassurer les pays limitrophes et restaurer la confiance. Cependant, il déplore le soutien massif du Rwanda au M23.

Il est nécessaire de voir ceci un, rendre effectif le retrait immédiat du M23 des localités occupées, le retour des déplacés congolais de ces localités à leurs domiciles et la cessation sans condition du soutien de l’armée rwandaise à ce groupe terroriste

Félix Tshisekedi, Président de la République du Congo

Selon le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, la mission de l’Onu en RD Congo est incapable de battre le M23. Aussi l’ONU mise sur un dialogue régional pour mettre fin au conflit dans l’est de la RDC. Rappelons que le gouvernement congolais n’est pas prêt à un dialogue avec le M23, car pour lui la force du M23 résulte de l’appui militaire du Rwanda. Pour le moment, cette crise sécuritaire persiste et ce sont les populations qui en payent un lourd tribut.

Source : Africa24

Vous allez aimer lire ces articles

Burkina: le capitaine Traoré invite Damiba à se rendre

Burkina Faso : les nouvelles autorités accusent la France

Burkina Faso – Putsch : « Nous voulons éviter un bain de sang » (Traoré)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct