Rencontre des commissions de l’UEMOA et de la CEDEAO : Un Pas vers la réouverture des frontières

Les commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA avec l’appui de la coopération allemande (GIZ) sont à Ouagadougou depuis le 2 août 2021, pour former des services de contrôle aux frontières et les acteurs du transport et du commerce pour une meilleure gestion des flux de passage à la réouverture prochaine des frontières. A-t-on apprit par le site lefaso.net.

Fermées pour éviter la propagation du virus du Covid-19, les frontières de l’espace CEDEAO et l’UEMOA sont en voie de réouverture… En attendant, les commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA ont entrepris de former les différents acteurs impliqués dans la gestion et le passage des frontières.

Selon Konzi Tei, commissaire à la CEDEAO, la réouverture des frontières n’est pas une option, c’est une obligation. Pour lui, cela démontrera la résilience des populations de l’espace communautaire. Il a fait remarquer que la réouverture des frontières va faciliter la libre circulation des personnes et des biens.

En regroupant les différents acteurs, il a indiqué que, c’est pour les sensibiliser, leur rappeler la réglementation régionale, les différents protocoles. « Il s’agit aussi de voir avec eux les mesures concrètes de terrain qu’on peut prendre pour aller à une réouverture progressive », déclare Konzi Tei, nous fait savoir lefaso.net

Toujours selon faso.net, la tenue de l’activité est rendue possible grâce au soutien de la coopération allemande, la GIZ. Le chargé d’affaires de l’ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso, Nils Wortman, a fait savoir que la présente rencontre est un cadre idéal de réflexion. « Ceci pour trouver un compromis pouvant préserver les acquis de l’Afrique de l’Ouest en matière de libre circulation des personnes et des biens dans un contexte de crise sécuritaire et sanitaire », poursuit-il.

M. Laurent Ouédraogo, Conseiller technique du ministre de la Sécurité burkinabè qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a remercié la coopération allemande pour son appui. Il a indiqué que, ce présent atelier est en adéquation avec la stratégie nationale de gestion des frontières. C’est pourquoi, il a tenu à saluer l’initiative. M. Laurent a également invité les différents participants à s’approprier des textes communautaires et formuler aussi des recommandations des délégations venues de la Cote d’Ivoire, du Mali, du Niger pour prendre part à cette rencontre. L’atelier a pris fin hier mercredi, 4 Août 2021.

Tioumbè Adeline Tolofoudié, Stagiaire

Source: LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Les produits de première nécessité sont-ils moins chers au Mali que dans la sous-région ? (Fact-Checking)

Fin de la visite de la Vice-Présidente du Benin

Burkina : la Russie « disqualifiée » dans la lutte contre le jihadisme

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct