Réunion ministérielle de la coalition mondiale contre DAECH à Marrakech : Le défi relevé par le Maroc sous le leadership éclairé du Roi Mohammed VI

Les expériences marocaines dans la lutte contre le terrorisme saluées

Sous le leadership du Roi Mohammed VI, le Maroc vient une fois de plus relever le défi de l’organisation d’un grand rendez-vous international. Pour la première fois, la Coalition mondiale contre Daech était en conclave à Marrakech, le mercredi 11 mai, pour discuter de l’évolution de la menace terroriste au Moyen Orient et dans d’autres régions comme en Afrique. Cette conférence internationale a connu un franc succès, selon le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Africaine et des Marocains résidents à l’étranger, Nasser Bourita. Elle a enregistré la participation de 37 pays, 47 ministres en charge des Affaires Etrangères et plus de 400 participants. Sans oublier l’adhésion du Bénin à la Coalition. Ce qui fait un total de 85 membres. Lors de cette réunion, les expériences marocaines dans la lutte contre le terrorisme ont été saluées par plusieurs pays.

C’est en septembre 2014 que la Coalition mondiale contre Daech a vu le jour et compte aujourd’hui 84 partenaires engagés à combattre le groupe terroriste sur tous les fronts. Il s’agit aussi de démanteler ses réseaux et à contrer ses ambitions mondiales.

Dans un document adopté en juin 2015, la Coalition mondiale contre Daech met l’accent sur cinq axes pour bien mener ses objectifs. Il s’agit de l’action militaire, la lutte contre les combattants terroristes étrangers, la lutte contre le financement de Daech, la communication stratégique et bien sûr la sensibilisation au niveau des zones libérées.

L’objectif primordial est purement et simplement l’élimination complète de Daech. Et l’adhésion à la Coalition et la contribution à ses efforts continue à se faire sur une base volontaire.

Après Paris en 2015, Rome en 2016, New York en 2017, Bruxelles en 2018, Washington en 2019, les réunions ministérielles de juin 2020 et mars 2021 se sont tenues virtuellement à cause de la pandémie à Coronavirus. Et la ville de Rome a abrité la 8ème réunion ministérielle le 28 juin 2021.

Pour la première fois, la réunion de la Coalition mondiale contre Daech s’est déplacée en Afrique. Et le Royaume du Maroc était à l’honneur à travers la ville de Marrakech pour la tenue de la 9ème Conférence internationale de la Coalition mondiale contre Daech. Une rencontre de haut niveau qui a vu la participation de plusieurs personnalités venues de différents pays.

Le choix du Maroc s’explique par le fait que le Roi Mohammed VI s’attache à la sécurité et à la stabilité en Afrique. Et on sait que l’Afrique est devenue une cible pour les groupes terroristes.

Notons que le Maroc est aussi membre du Small Group, un groupe de travail thématique restreint, établi dans l’objectif de faciliter la coordination des actions de la Coalition en offrant une plateforme agile de discussion.

La réunion de Marrakech a été organisée à l’invitation conjointe du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, et du Secrétaire d’Etat Américain, Antony Blinken. Ce dernier n’a pas pu être au rendez-vous pour cause de Covid-19. La délégation de haut niveau des Etats Unis était conduite par la Sous-secrétaire d’Etat américaine chargée des affaires politiques, Victoria Nuland.

Cette conférence a été l’occasion pour les participants de passer en revue les différentes actions entreprises en termes d’efforts de stabilisation dans les zones précédemment impactées par Daech, dans le domaine de la communication stratégique contre la propagande de radicalisation de ce groupe terroriste et de ses affiliés et la lutte contre les combattants terroristes étrangers.

Lors de la conférence de presse, le ministre Nasser Bourita s’est dit satisfait de cette réunion, qui a tenu toutes ses promesses. En d’autres termes, la Conférence de Marrakech a été un succès à tous les niveaux.

“Cette réunion a connu un succès à différents niveaux. L’Afrique est devenue la principale cible du groupe terroriste Daech, subissant 41% de toutes ses attaques de par le monde” précisera le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita. Avant de rappeler : “Nous avons également soulevé le problème lié au rapprochement entre les groupements séparatistes et les groupes terroristes”.

Selon lui, le développement économique sur le Continent se trouve également lourdement impacté par le terrorisme. “L’impact économique du terrorisme a coûté au continent une perte totale de 171 milliards de dollars, un montant qui aurait pu servir pour promouvoir le développement économique et social de la région”.

Nasser Bourita de poursuivre : “En réponse aux menaces mondiales, telles que le terrorisme, le Maroc a toujours plaidé en faveur du multilatérale, en particulier celui qui promeut la solidarité, l’appropriation et l’inclusion, par le partage de renseignements, le renforcement des capacités et la formation des Chefs religieux”. Il estime que “la coprésidence marocaine de la réunion de Marrakech offre une plateforme supplémentaire au Royaume du Maroc pour partager les expériences tirées de sa stratégie globale et intégrée de lutte contre le terrorisme, élaborée sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI”.

La Sous-secrétaire d’Etat américaine chargée des Affaires politiques, Victoria Nuland, a remercié le Royaume du Maroc pour tout ce qu’il a fait pour organiser cet événement dans la belle ville de Marrakech. Elle estime que les membres de la Coalition mondiale contre Daech sont engagés à assurer la défaite durable de Daech en Irak et en Syrie, sur le continent africain et dans le monde entier. “Au cours des dernières années, Daech s’est considérablement affaibli en Irak et en Syrie, mais il reste une menace, cherchant toutes les opportunités pour se reconstituer” dira-t-elle.

Notons que la Coalition s’est élargie lors de la Conférence de Marrakech avec l’adhésion du Benin qui en devient le 85e membre.

 El Hadj Alou Badara HAIDARA, envoyé spécial Marrakech

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

LE PRESIDENT MACKY SALL A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L’UNION AFRICAINE (UA): « Si nous devons libérer tout le potentiel de notre continent, il nous faut d’abord compter sur nous-mêmes »

Crise humanitaire, terrorisme et coups d’État au menu de l’UA à Malabo

Terrorisme : plus de 5000 combattants étrangers ont rejoint les groupes actifs au Sahel (CAERT)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct