5ème édition de « BMS KA DON » : Des vivres et des non vivres d’une valeur de 43 millions offerts aux couches vulnérables

Pour la cinquième fois consécutive, la Banque malienne de solidarité (BMS) a célébré, en cette veille du Ramadan 2021, la journée de solidarité du dit établissement financier, dénommée « BMS KA DON ». C’était ce vendredi, 9 avril 2021 dans la cour de l’établissement financier.

Pour cette 5ème édition, les veuves et orphelins des militaires ont reçu 500 sacs de 50 kg de riz (25 tonnes de riz), 250 sacs de 50 kg de sucre (12,5 tonnes) et de 250 cartons de bidons d’huile pour une valeur de 20 000 000 FCFA. Quant aux orphelins, ils ont reçu des couches, des produits laitiers, des produits de première nécessité pour une valeur de 9 millions et une somme de 1 000 000 FCFA. Aux pensionnaires de l’IJA, il a été remis des produits alimentaires et des produits de première nécessité pour une valeur de 10 000 000 FCFA. Et enfin un don d’une valeur de 3 millions de FCFA a été fait en faveur l’Union des Femmes des communautés culturelles pour la paix au Mali (UFCPM).

La cérémonie de remise était placée sous la présidence de Madame le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant de la Famille, Mme Bouaré Bintou FounèSamaké, en présence du Directeur général de la BMS, Alioune Coulibaly, le colonel Mohamed Fofana, de la direction sociale de armées, le président de l’UMAV,  M. Barry, la présidente de l’UFCPM ainsi les bénéficiaires des dits dons.

Devenue une tradition à haute portée symbolique, selon le Directeur général de la BMS,la cérémonie,pour la circonstance, ‘’se déroule dans une atmosphère plus conviviale et plus cordiale. Mais, hélas, nous sommes plus que jamais engagés depuis plus d’un an, dans un combat acharné contre la maladie à coronavirus qui nous impose le strict respect des gestes barrières recommandées par les scientifiques. Dans cette course de fond engagée depuis plus d’un an contre un mal invisible, mais combien dévastateur, nous ne savons pas encore pour combien de temps nous devrons nous tenir à distance les uns des autres, mais une chose est certaine, il faudra se montrer patients et rester solidaires’’.

Attachée à son principe fondamental, M. Coulibaly affirme que ‘’la solidarité est l’ADN de la BMS, la  vision de ceux qui l’ont portée sur les fonts baptismaux. Pionnière dans le combat pour l’inclusion, notre banque a parcouru beaucoup de chemin depuis sa création, il y a près de deux décennies. Elle a élargi son champ d’interventions et, grâce à l’appui soutenu de toutes ses parties prenantes, s’est hissée dans le peloton de tête des banques les plus importantes et les plus performantes de la sous-région. Elle a aussi,- et c’est notre plus grande fierté poursuivi, en l’amplifiant, sa vocation première de favoriser l’insertion sociale et économique des couches les plus fragiles’’.

Par ailleurs, Alioune Coulibaly a déclaré que la BMS sera toujours aux côtés de ces différents bénéficiaires. ‘’A cet égard, avec nos prières en ce mois béni de Ramadan qui s’annonce nous réussirons, tous ensemble, notre pari de perpétuer cette tradition car nous sommes convaincus à l’instar de Helen Keller, célèbre égérie de la cause des aveugles que “l’unique chose qui puisse être pire que d’être aveugle, c’est de ne pas avoir de vision”, a-t-il indiqué.

Pour le directeur du Service social des Armées, la Banque malienne de solidarité ne tire guère son nom du néant, elle le vit. ‘’Elle n’est point à sa première expérience d’assistance des familles des militaires en général, et surtout celles des veuves et orphelins des militaires en particulier en leur apportant des aides alimentaires de toutes natures’’.

A ses dires, ces œuvres touchent du doigt le rôle assigné au Service social des armées en termes d’assistance aux militaires qui ont perdu leurs vies en défendant notre chère patrie. Lors de cette crise, les femmes, les enfants ainsi que les blessés de guerre ont subi toutes sortes d’atrocités avec leurs corollaires de maladies, de détresses psychologiques, économiques et physiques.

Mme le ministre s’est dite satisfaite de ce geste combien salutaire de la part de la BMS. ‘’Cette opération de don va toucher plus de 300 enfants, ces enfants ont besoin d’affection sociale’’, explique Mme le ministre.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué de montrer leur satisfaction en recevant  ce don de la Banque malienne de solidarité. A la fin de la cérémonie, les officiels ont procédé à la cérémonie symbolique des dons.

Bréhima DIALLO

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Journaliste au Sahel, un métier dangereux

Mort subite d’Ould Sidati : Les rebelles doivent comprendre qu’il est temps de s’unir et de mettre fin à la guerre

Pour la réussite de la démocratie malienne : Les 219 partis politiques doivent fusionner en 3 !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct