H. Niang, ancien ministre s’exprime sur le futur sommet UA-UE

Pour le futur sommet UA-UE j’espère que l’Afrique restera solidaire et défendra comme le fait l’UE les intérêts de chacun de ses membres.

L’UA doit comprendre que le différent qui semble opposé le Mali à la France dépasse la question de la durée de la transition et du retour rapide à l’ordre constitutionnel normal. Ce différent porte sur la forte influence de la France dans la gouvernance des états africains et le désir d’émancipation des populations africaines. C’est à l’Afrique de choisir librement sa voie de développement et ses partenaires pour y arriver.

Face au retour des blocs au niveau de la gouvernance mondiale, il est temps que l’Afrique cesse de jouer le rôle de satellite que les autres se disputent. L’heure est venue pour l’Afrique de se rassembler et de défendre ses intérêts selon la voie qui conduit à la prise en main de son propre destin. C’est la seule façon de construire un nouvel ordre mondial où chacun compte.

H. Niang

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération internationale : Depuis Lomé, le ministre Diop insiste sur le respect des choix du Mali

Dennis Hankins, Ambassadeurs des Etats-Unis au Mali: «La coopération entre le Mali et mon pays est vieille de plus de 42 ans et n’a cessé de s’accroitre»

La compagnie française Corsair de nouveau dans le ciel malien

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct