À l’ONU, le Mali fustige la « junte française » et fait l’éloge de la Russie

Le PM Abdoulaye Maiga s’en prend à l’ancien colonisateur et à l’ONU, tout en saluant la coopération « exemplaire » avec la Russie.

Le Premier ministre malien, nommé par les militaires, s’en est pris à la France et aux Nations Unies dans un discours plein de griefs sur la détérioration de la situation sécuritaire de son pays, tout en saluant la coopération « exemplaire » avec la Russie.

S’adressant samedi à la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies, Abdoulaye Maiga a critiqué ce qu’il a appelé la « décision unilatérale » de la France de déplacer ses troupes restantes vers le Niger voisin, dans un contexte de détérioration des relations avec Assimi Goita, le double chef du coup d’État malien.

Alors que c’est Goita et ses alliés qui ont renversé par la force militaire un président démocratiquement élu il y a deux ans, le Premier ministre malien a fait référence à plusieurs reprises à une « junte française » tout au long de son discours de 30 minutes.

« Oubliez le passé colonial et entendez la colère, la frustration, le rejet qui montent des villes et des campagnes africaines, et comprenez que ce mouvement est inexorable« , a déclaré Maiga, qui a été nommé Premier ministre le mois dernier.

« Vos intimidations et vos actions subversives n’ont fait que grossir les rangs des Africains soucieux de préserver leur dignité« , a-t-il ajouté.

Le Premier ministre malien a également dressé un bilan sombre de la mission de maintien de la paix de l’ONU, connue sous le nom de MINUSMA, tout en louant ouvertement la « coopération exemplaire et fructueuse entre le Mali et la Russie » et l’influence des mercenaires du Groupe Wagner.

« Force est de constater que près de 10 ans après sa création, les objectifs pour lesquels la MINUSMA a été déployée au Mali n’ont pas été atteints« , a déclaré Maiga. « Et ce, malgré de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité« .

La France est intervenue militairement au Mali en 2013, menant un effort pour retirer aux groupes terroristes armés le contrôle des villes du nord du Mali qu’ils avaient envahies. Au cours des neuf dernières années, Paris a maintenu sa présence pour tenter de stabiliser le pays sur fond d’attaques répétées des groupes armés.

Le départ des Français en août a suscité de nouvelles inquiétudes quant à la possibilité pour ces combattants de reprendre le contrôle du territoire, les responsabilités en matière de sécurité incombant désormais à l’armée malienne et aux forces de maintien de la paix des Nations unies.

Le Groupe Wagner, un réseau russe fournissant des combattants à louer, a été autorisé à opérer au Mali malgré les preuves recueillies par les Nations unies indiquant leur implication dans des exécutions sommaires de masse, des détentions arbitraires, des actes de torture et des disparitions forcées en République centrafricaine.

Le Premier ministre malien a également critiqué le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour ses récents commentaires sur l’impasse entre le Mali et la Côte d’Ivoire concernant 46 soldats ivoiriens détenus.

« L’amitié étant basée sur la sincérité, je voudrais exprimer mon profond désaccord avec votre récente sortie médiatique, dans laquelle vous avez pris position et vous êtes exprimé sur le cas des 46 mercenaires ivoiriens« , a-t-il déclaré dans des commentaires destinés à Guterres.

La nature des infractions dans cette affaire « ne relève pas de la compétence du secrétaire général des Nations unies« , a-t-il ajouté.

M. Maiga a réitéré les allégations selon lesquelles les soldats ont été envoyés au Mali en tant que mercenaires, ce que le gouvernement ivoirien a vigoureusement démenti. La Côte d’Ivoire affirme que les soldats devaient assurer la sécurité d’une entreprise sous contrat avec l’ONU, mais M. Maiga a maintenu samedi qu’il n’y avait « aucun lien entre les 46 et les Nations unies« .

Trois femmes soldats ivoiriennes ont été libérées en tant que « geste humanitaire« , mais il n’y a pas eu de nouvelles des autres.

 

Source: https://news365.fr

Vous allez aimer lire ces articles

Médiation supposée du Président Macky Sall entre la France et le Mali : Les précisions de Me Aissata Tall Sall…

Cabale médiatique et politique contre Sekou Bolly

FORCES ARMÉES MALIENNES : UN (1) TERRORISTE NEUTRALISÉ, HUIT ( INTERPELLÉS ET DES MUNITIONS SAISIES PAR LES FAMa

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct