AMPUTATIONS DE CIVILS DANS LA REGION DE GAO: LA MINUSMA CONDAMNE ET RÉCLAME JUSTICE POUR LES VICTIMES

L’application de la Charia islamique par des pseudo défendeurs de la religion   est   monnaie courante dans   plusieurs localités des régions du Nord et Centre du  pays.

  En début du mois d’octobre,    un   individu s’est vu amputé de la main droite   par  les djihadistes qui l’accusent d’être un voleur de bétail .   La Minusma informée  de  la nouvelle a  fait part de ses préoccupations   tout en invitant les autorités de  la Transition à sévir.

L’individu amputé a été accusé par les    terroristes d’avoir dérobé   du bétail  appartenant aux   habitants  de Lelohoye-Gourma, une localité  située dans la commune de Bourra  à Ansongo.

« L’intéressé est actuellement suivi sur le plan médical par l’hôpital régional de Gao et sa situation est stable. Survenu le 1er octobre 2021, cet acte fait suite à celui commis à Tin-Hama, cercle d’Ansongo, le 02 mai 2021, et rappelle les atrocités perpétrées lors de la (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Au Mali, « la France doit se cantonner à un rôle d’appui

Zone de trois frontières : les opérations de la Force Barkhane se multiplient

Mali: L’opération Takuba, successeuse de Barkhane ? L’union fait la task force

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct