Arrivée d’El Ghassim Wane à la tête de la MINUSMA: Les tractations auraient penché du côté de Paris

Les adieux du désormais chef sortant de la MINUSMA ont été faits le mardi 23 mars 2021 au président de la Transition Bah Ndaw. Après cinq ans d’un mandat tumultueux, Mahamat Saleh Annadif s’en va pour laisser place à un autre sahélien, en la personne du mauritanien El Ghassim Wane.

Longtemps annoncé dans les couloirs de l’ONU comme remplaçant de Mahamet Saleh Annadif à la tête de la MINUSMA, la validation du profil d’El Ghassim Wane prouve l’influence française toujours grande dans le Sahel. Car depuis de longues semaines, l’Administration Trump usait de sa position dominante pour opposer son veto contre le dossier du diplomate mauritanien. Il semble bien que le changement de locataire à la Maison Blanche aura joué en faveur de Wane.

Dans les relations internationales, incapacité d’assurer pleinement sa souveraineté rime avec tutelle du pays par les grandes puissances internationales. Ainsi donc, la mission onusienne au Mali s’inscrit dans la durée à l’instar des autres opérations de maintien de la Paix. Et la filière sahélo-française se porterait plutôt bien. El Ghassim Wane sera donc le deuxième sahélien à occuper ce poste après le tchadien Annadif et il aura fort à faire. La mission onusienne au Mali est la plus meurtrière de toutes, et il faudra aussi persuader l’opinion publique qu’elle serait dotée d’une certaine utilité.

In fine, n’oublions pas que la diplomatie est souvent d’une logique implacable. Wane ne saurait être que le prolongement du mandat des Nations-Unies au Mali. Pour un changement notable, surtout en ce qui concerna la nature du mandat de l’ONU au Mali, c’est surtout les grandes puissances disposant du veto qui peuvent apporter l’amélioration tant souhaité. Elles, et aussi Antonio Gutierrez, chef de l’ONU, qui peut donner de la voix au Conseil de Sécurité.
Car une simple force de maintien de la paix au Mali n’a plus son sens. Elle devrait être dotée d’un mandat dit robuste afin d’apporter une autre puissance de feu dans la lutte contre le terrorisme.
El Ghassim Wane devra prendre fonction le 1er avril 2021.

Ahmed M. Thiam

Source: Infosept

Vous allez aimer lire ces articles

La multinationale Huawei annonce de bonnes perspectives pour le Mali

Un camion saute sur une mine à Tessalit: Deux morts, le véhicule endommagé

Attaque du poste des Eaux et Forêts de Nana Kénièba (Siby): Deux agents forestiers tués, un autre grièvement blessé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct