Attaque contre la MINUSMA, le 10 février dernier: Le GSIM revendique 30 victimes ( morts ou blessés) parmi les casques bleus

Dans une déclaration en date du mardi 23 février dernier, le  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) d’Iyad Ag Ghali a revendiqué l’attaque contre une base temporaire de la MINUSMA, dans la région de Mopti, survenue le 10 février dernier.

 

Le Groupe évoque une trentaine de victimes (morts ou blessés) dans les rangs des casques bleus. Avant de promettre d’«intensifier ses attaques contre les forces nationales et leurs partenaires».

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

La MINUSMA a rendu un dernier hommage aux casques bleus tchadiens tombés à Aguel-hoc

Mali : l’armée reste à Farabougou mais le cessez-le-feu est maintenu pour les populations

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct