CEDEAO : Un lourd fardeau sur les épaules des autorités de la Transition

Le Président en exercice de la Cedeao, non moins Président du Ghana, a effectué une visite de travail de 24 h au Mali pour s’enquérir de l’avancée du processus de transition en cours. Il a eu un tête-à-tête avec le Président de la transition du Mali, mais aucune information n’est parvenue à la presse au sujet de cet entretien. Ce qui laisserait sous-entendre que les positions restent divergentes.

La question de la tenue des élections à la date indiquée avait probablement été au cœur des discussions. La position des autorités sur la tenue des élections est connue ; elles considèrent que la prorogation de la transition est une nécessité, contrairement à la Cedeao qui demande à ce que le délai soit respecté. Après cette visite de travail, le Président en exercice de la Cedeao pourrait faire un communiqué officiel dans les 72 heures qui suivent pour décrire la position des autorités maliennes ou convoquer une réunion d’urgence des chefs d’Etat de la Cedeao au cours de laquelle les autorités maliennes prendront part et seront appelées à se prononcer clairement afin de choisir entre le respect du délai de la transition et la prorogation.

Si les autorités tiennent à proroger la transition, il faudrait qu’elles acceptent d’ouvrir le débat dès maintenant, en incluant tous les maliens dans la prise d’une décision aussi importante. Lors de la réunion avec le Président ghanéen, le ministre en charge de l’Administration a fait le point de la situation sécuritaire. Cette situation qui ne cesse de se dégrader pourrait servir de prétexte pour obtenir une prorogation. Un désaccord semble exister entre les chefs d’Etat de la sous-région sur la question de la prorogation de la transition au Mali.  Au bout du compte, ils pourraient se mettre d’accord en acceptant une nouvelle date qui sera irrévocable pour éviter une fragilisation de l’institution. Un prochain gouvernement d’ouverture au Mali n’est donc pas exclu.

Abdoul Aziz O Diallo

Source: Le Démocrate- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

INSECURITE DANS LE NORD MALI: SEPT ELEMENTS DE LA CMA ASSASSINES PAR DES HOMMES ARMES

MESURES D’ATTENUATION DE LA CHERTE DE LA VIE: LE GOUVERNEMENT SUSPEND L’EXPORTATION DE CERTAINS PRODUITS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ

ATTAQUE TERRORISTE SURVENUE À SONGHO: LA MINUSMA PRÊTE À « AIDER LES AUTORITES MALIENNES A TRADUIRE EN JUSTICE LES AUTEURS DE CES CRIMES » A FAIT SAVOIR ANTONIO GUTERRES

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct