Coopération Mali – Mauritanie : la matérialisation de frontières des deux pays au cœurs des échanges

Le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye maiga, dans un hôtel de Bamako, a présidé le vendredi dernier, la cérémonie d’ouverture de la rencontre ministérielle Mali-Mauritanie sur la matérialisation de la frontière. C’était en présence du ministre de l’intérieur et de la décentralisation de la République islamique de Mauritanie qui a séjourné dans la capitale malienne du 23 au 26 février 2021. Cet évènement a enregistré également la participation les responsables de plusieurs administrations et sécuritaires des deux pays.

La visite du ministre mauritanien de l’Intérieur s’inscrivait dans le cadre des orientations et instructions des chefs d’Etat, Bah N’daw et Mohamed Ould El-Ghazouani qui vise à développer les rapports entre les deux pays, a-t-il souligné après les mots de bienvenue du maire de la commune IV.

Dans son allocution, le ministre mauritanien, Mohamed Salem Ould Merzoug a déclaré que cette rencontre permettra de redynamiser le processus de délimitation de frontière des deux pays, ensuite la matérialisation de ladite frontière dans un esprit d’honnêteté et fraternelle. « Notre ambition n’est pas d’ériger des barrières à nos échanges, mais bien de matérialiser des repères communément acceptés pour une meilleur administrable de nos population » a-t-il ajouté

« Elle se base sur la matérialisation des limites de souveraineté exclusif et pour donner du sens et la consistance a la notion de combien importante de pays frontière », poursuivra le ministre Merzoug. Cette coopération, souligne-t-il, jette les bases d’une intégration de proximité, tout en réduisant les risques de fiction d’incompréhension.

La voie la plus sure pour créer des espaces de mouvance et de solidarité pour les populations de deux pays qui partagent presque tout. Pour le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maiga, la matérialisation de la frontière conformément aux directives des plus hautes autorités de deux pays, cette rencontre a permis d’examiner plusieurs aspects, comme la coopération administrative frontalière et de sécurité, l’ascension de l’actualisation de ladite frontière et notamment les questions liées au développement socioéconomique des population de deux pays.

Les problèmes liés à la sécurité, aux difficulté socioéconomiques, et à la cohabitation de nos populations frontalières, le ministre malien Maiga s’est dit être satisfait et convaincu que ce problème n’a de solution que dans le cadre d’une gestion concrétisé. Il a aussi tenu à encourager la commission technique mixte qui a redoublé d’efforts pour la construction d’un espace frontalier fonctionnel Maliano-Mauritanien.

Aminata Ibrahima Maiga, stagiaire

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Frappes au Mali : la France nie toujours avoir tué des civils

La MINUSMA a rendu un dernier hommage aux casques bleus tchadiens tombés à Aguel-hoc

Mali : l’armée reste à Farabougou mais le cessez-le-feu est maintenu pour les populations

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct