Fête de l’armée : une célébration dans un contexte sécuritaire tendu

Le Mali a célébré ce 20 janvier 2023 les 62 ans de l’armée malienne. La cérémonie commémorative a eu lieu à la place du 34ème régiment du génie militaire à Bamako. C’était sous la présidence du Président de la transition, Colonel Assimi Goita et plusieurs autres personnalités.

Déjà à 8 heures, tout était en place. Les hangars devant accueillir les invités sont parés aux couleurs du drapeau national. Des pancartes avec des honneurs aux militaires et au peuple malien étaient visibles un peu partout.

Le président de la transition Assimi Goita est arrivée sur les lieux à 10 heures passées de 4 minutes. Après le dépôt de la gerbe de fleurs par le chef suprême des armées, place à l’exécution de l’hymne nationale.

Le chef de l’État a ensuite décoré des militaires dont certains à titre posthume pour le service rendu à la nation. Aussi, il a remis des chèques géants d’une valeur de 6 milliards 500 millions de FCFA au service social des armées. S’en est suivi le traditionnel défilé des militaires.

« Rester vigilants et concentrés »

Le ministre de la défense et des anciens combattants, Colonel Sadio Camara a salué la mémoire des soldats tombés au front. Il a rassuré que leur sacrifice ne sera pas vain. « Ces incidents nous appellent à rester vigilants et concentrés. Car ils nous rappellent que même affaibli la bête peut encore donner des coups qui peuvent surprendre et faucher les plus vulnérables » a dit le ministre.

Ce 62ème anniversaire de l’armée malienne s’est tenu dans une atmosphère tendue par endroit à travers le pays. La semaine dernière, une attaque contre une mission de sécurisation de la route Kwala-Mourdiah a fait 05 morts et des blessés.

Il reste encore des défis à relever

Des populations à l’intérieur du pays affirment avoir célébré dans la plus grande joie. Cependant les autorités militaires rappellent que des défis restent à relever.

A Kayes, le défilé militaire s’est déroulé au Camp militaire Mamadou Lamine Dramé en présence du gouverneur et plusieurs autres responsables. A Sikasso et Bankass, la fête s’est bien passée et les autorités locales se réjouissent de cette souveraineté retrouvée. « La situation sécuritaire s’améliore. Nous célébrons dans la grande joie » s’exclame un habitant. Un autre poursuit, « je voudrais rendre hommage aux pères fondateurs qui ont préparé tout ça ».

Dans la région de Ségou, le 20 janvier a été sobrement célébré. Une manière pour les autorités locales de saluer la mémoire des hommes tombés sur le champ de l’honneur. « La fête du 20 janvier se passe dans un contexte particulier, nous avons accompagné certains de nos camarades dans leur dernière demeure » dit Colonel Youssouf Oumar CISSE, Commandant de zone du camp militaire de Ségou. Par ailleurs il annonce « qu’une grande offensive de l’opération kèlètigui est allée à la traque des groupes armées terroristes pour réduire leur degré de nuisance sur la population ».

Le président de la transition Colonel Assimi Goita se dit conscient des préoccupations du peuple malien qui est le retour à la stabilité. Il a réitéré son soutien à la population et à l’armée malienne.

Source : Studio Tamani

Vous allez aimer lire ces articles

Mahamoudou Savadogo : « La Guinée pourrait servir d’ouverture vers la mer pour le Burkina et le Mali »

Multiplication des retraits des troupes de pays contributeurs à la MINUSMA El Ghassim Wane rappelle l’urgence que « Ces personnes doivent être remplacés au plus vite »

SÉCURISATION DES PERSONNES ET DE LEURS BIENS: LA PLATEFORME DES MOUVEMENTS DU 14 JUIN 2014 MOBILISE SES TROUPES À DJEBBOCK

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct