Frappe de Bounti : L’armée française insiste sur le respect du droit des conflits armés

Au regard des témoignages évolutifs et divergents recueillis sur les circonstances de la frappe de Bounti du 3 janvier 2021 et des «conclusions non-étayées du rapport de la Minusma», la présidente de la Commission de la Défense et des Forces armées de l’Assemblée nationale française, Françoise Dumas a invité le chef d’État-major des armées, le général d’armée François Lecointre, à s’exprimer le 7 avril dernier devant le bureau de ladite commission. Ce, afin d’éclairer l’ensemble des groupes politiques dans leur diversité sur les détails de l’opération.

Un communiqué rendu public jeudi dernier révèle que pendant près de deux heures, le général François Lecointre a pu revenir sur les différents éléments factuels et procéduraux ayant conduit à la frappe et a exposé les réponses apportées par l’État-major des armées aux allégations contenues dans le rapport de la division des droits de l’Homme et de la protection de la Minusma, publié le 30 mars 2021. Le chef d’État-major a également répondu aux questions des députés présents.

Les explications fournies, précise le communiqué, ne laissent aucun doute sur la fiabilité des informations communiquées et présentées publiquement par la ministre des Armées et par le chef d’État­-major des armées depuis le 5 janvier 2021, ni sur la nature des cibles visées. Elles confirment le respect scrupuleux du droit des conflits armés.

Au cours de ces échanges, la présidente Françoise Dumas a souligné que «l’action de la France au Sahel fait l’objet d’une guerre informationnelle constante visant à fragiliser notre crédibilité et notre légitimité, alors même que nous sommes présents à l’appel des autorités nationales sahéliennes».

Elle a par ailleurs exprimé toute la confiance et la considération de la Commission de la défense dans l’action des forces françaises engagées au Sahel dans la lutte contre le terrorisme et la protection de notre pays.

Massa SIDIBÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Un camion saute sur une mine à Tessalit: Deux morts, le véhicule endommagé

Attaque du poste des Eaux et Forêts de Nana Kénièba (Siby): Deux agents forestiers tués, un autre grièvement blessé

L’armée visée par une attaque aux engins explosifs improvisés (EEI) à Hombori: Trois morts, cinq blessés, des dégâts matériels signalés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct