Des individus armés non identifiés ont visé, samedi dernier,  le site des deux entreprises susnommées à au moins une vingtaine de kilomètres de Mourdiah, dans la région de Nara. Au cours de cette incursion, les assaillants en motos et en pick- up ont kidnappé cinq employés travaillant sur ce site. Il s’agit de trois  ressortissants  Chinois et de deux Mauritaniens.

 

Les assaillants ont aussi brûlé plusieurs matériels appartenant à ces deux entreprises chargées de la réalisation de la route Kwala-Nara.  Notamment  une  grue, 9 bennes, 3 chargeurs, 5 camions -citernes, un  compacteur, 3 gradeurs, un  bulldozer.  S’y ajoutent cinq pick up qui ont été enlevés.

Selon l’Etat-major des FAMa, des opérations ont été lancées aux trousses des assaillants qui pourraient éventuellement se diriger vers l’une des nombreuses forêts que la localité compte.

A noter que bien avant cette attaque, des informations concordantes faisaient état  de la présence  massive d’individus armés dans les secteurs de Nara et  Nioro du Sahel, entre autres localités situées à la frontière avec la Mauritanie.

Selon des médias mauritaniens, le président  Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a échangé par téléphone avec son homologue malien, Colonel Assimi Goïta sur cette attaque.

Bien que l’on ignore la substance de cet appel téléphonique entre les deux dirigeants, il n’est pas exclu  que les armées des deux pays conduisent,  dans les prochains jours, des opérations de ratissage coordonnées le long de la frontière et précisément dans la forêt du Wagadu.

Bien que l’acte n’ait pas été revendiqué, il pourrait porter la signature d’une des filiales du GSIM notamment la Katiba Ansar Eddine Macina, très mobile depuis plusieurs mois dans cette partie du pays.

A.D

Source: l’Indépendant